Anti-fibre, proche des élus… enquête sur la stratégie d’Orange

4

Le site Next INpact publie actuellement une enquête en plusieurs parties sur la « face cachée » d’Orange : lobbying auprès des élus, lutte contre la fibre optique en zones rurales, etc.

Une proximité avec les élus

Le site décrypte avec précision les pratiques de lobbying de l’opérateur historique. Via sa « direction des relations avec les collectivités locales », Orange pratique un exercice quotidien de proximité avec les élus locaux (particulièrement dans les zones rurales). Avec des délégués régionaux et départementaux, l’opérateur est au plus près des collectivités, officiellement pour répondre aux questions des élus. Officieusement, pour mettre en avant les solutions commerciales d’Orange…

Cette position ambiguë, entre interlocuteur technique nécessaire et opérateur à part entière, Orange en joue. Et en profite pour pousser ses solutions. Par exemple en encourageant la mise en place de NRA « montée en débit », exploitant le réseau cuivre existant (ADSL/VDSL), au détriment parfois du déploiement de la fibre optique.

Une stratégie anti-FTTH en zones rurales

Bien qu’il s’en dédise officiellement, Orange mènerait ainsi une lutte importante contre la création de RIP (réseaux d’initiative publique), qui visent à apporter la fibre optique — essentiellement dans les zones rurales, oubliées du haut débit.

Next INpact cite l’exemple du Doubs, où l’élu Denis Leroux, en charge du RIP local, a dénoncé publiquement l’attitude d’Orange sur le sujet, l’accusant de propager des discours « mensongers » sur la fibre auprès des élus, « dans le but de nuire » au réseau d’initiative publique. Les lobbyistes d’Orange n’hésiteraient ainsi pas à surévaluer les coûts du déploiement de la fibre auprès des élus locaux et, inversement, à sous-évaluer le coût de mise en place d’une solution de montée en débit par le cuivre.

De son côté, Orange a formellement nié mener de telles pratiques.

Un dossier complet à suivre

Il ne s’agit ici que d’un bref résumé du dossier complet, que nous vous invitons chaleureusement à aller consulter sur Next INpact dans son intégralité :

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Et oui, à Yerres (91330) Orange fait du forcing afin que la fibre soit dans toute la ville, de nombreux habitants ont déjà quitté leur opérateur pour rallier Orange.
    Quels sont les accords avec le maire Nicolas Dupont-Aignan ?
    [url=http://www.yerres.fr/index.php/Fibre%20optique?idpage=444&idmetacontenu=4926&iddossiercontenu_=true]http://www.yerres.fr/index.php/Fibre%20optique?idpage=444&idmetacontenu=4926&iddossiercontenu_=true[/url]
    [url=http://www.yerres.fr/index.php/Actualit%C3%A9s?idpage=338&idmetacontenu=6613&iddossiercontenu_=true]http://www.yerres.fr/index.php/Actualit%C3%A9s?idpage=338&idmetacontenu=6613&iddossiercontenu_=true[/url]

  2. Tu lis a au moins les liens que tu donnes ?
    Orange déploie sur Yerres et ensuite les autres opérateurs peuvent commercialiser leurs offres. Quel est le problème ?

  3. de toute manière si les pratiques de Orange plaisent pas, quelle autre alternative avons nous ? Numéricable ?
    et puis dans la zone rurale Orange ne va pas aller installer de la fibre optique tout de suite...
    les zones rurales ne sont pas dans la priorité commerciale pour le déploiement de la fibre optique.
    ce sera comme l'ADSL qu'on a connu : dans les zones denses, puis moyennement dense puis viendront les zones rurales.

    de toute manière pour en revenir à Orange, tant que l'état ne prendra pas conscience qu'il faut séparer les réseaux des fournisseurs de services on gardera ce monopole historique sur le fixe et on continuera à payer 4 fois la meme chose dans le mobile car 4 réseaux qui font la meme chose.
    triste France ! on pourrait optimiser tout ca... France mobile et France fibre.
    les opérateurs cotiseraient tous à l'opérateur de réseau, ce

  4. Réagir sur le forum