Cartes sim : le nombre sur le marché en baisse

0

Le nombre de cartes SIM sur le marché connaît un effet palier en France avec une progression quasi nulle sur les trois derniers mois de l’année 2023 selon le dernier observatoire des services mobiles publié par l’ARCEP en fin de semaine dernière.

Cette hausse, qui se révèle infime, est de l’ordre de 15 000 unités supplémentaires par rapport au troisième trimestre de l’année 2023 contraire 260 000 sur la même période l’année précédente.

Sur l’année, les 270 000 cartes SIM de plus, viennent s’inscrire en compensation de 250 000 cartes prépayées de moins en circulation sur l’automne.

En d’autres termes, au dernier jour de l’année 2023, le nombre total de cartes SIM disponible sur l’hexagone est de 80,8 millions ce qui représente 85 000 de plus sur une trimestre ce qui est nettement en dessous, là également, à 2022, où 240 000 de plus étaient disponibles, là également en raison de la désaffection des usagers pour les cartes prépayées ((-165 000 contre -25 000 un an auparavant).

Situation inverse our le post payé avec 250 000 unités supplémentaires vendues sur un seul trimestre ce que tandis que sur le post-payé, le nombre de cartes reste stable (+140 000 en un trimestre). `

Du côté du marché des entreprises, un coup de frein a été relevé par le Gendarme des Télécoms, qui a noté là également une nette décélération du rythme mises sur le marché sur le T4 :

  • + 110 000 contre 185 000 en 2022 alors que la croissance annuelle demeure élevée avec +4,1% sur 12 mois comparé au marché résidentiel qui voit une croissance de l’ordre de 0,4%.

En Outre Mer, 2,6 millions d’unités sont en circulation ce qui marque une baisse de 70 000 cartes toujours à la même période.

Plusieurs raisons à cela, mais la principale réside dans la baisse du nombre de cartes prépayées (-90 000 unités sur un seul trimestre), en lien direct. avec la disparition des cartes inactives du recensement justifie l’ARCEP.

La situation au niveau du post payé est inverse avec une progression constante sur les 12 mois de l’année (soit 20 000 de plus par trimestre).

S’agissant des MVNO : ils ont réussi à capter 7,4% du marché en 2023, ce qui représente 6 millions de cartes actives alors que les autres opérateurs détiennent la gestion de presque 75 millions d’unités.

Les MVNO représentent tout de même une part importante du marché avec 43,1%, soit une augmentation de 2 points si l’on compare au trimestre précédent ; la situation n’est pas équivalente sur le post payé où l’on constate une chute de ces parts de marché, avec 5,5% en lieu et place des 6,3% antérieurement.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Ajouter un commentaire