BLADE : le projet de Xavier Niel écarté au bénéfice de celui d’Octave Klaba

0

Le Tribunal de Commerce de Paris a tranché vendredi 30 avril et privilégié l’offre formulée par Octave Klaba (OVH) via son fonds d’investissement Jezby, pour la reprise notamment du projet Shadow issu de la technologie Blade, start up française particulièrement performante dans le domaine du cloud computing et du gaming.

Blade devrait être intégré au service HubiC, dédié au stockage et au partage de fichiers et confié à Octave Klaba qui a clairement affiché son intention d’exporter sa technologie le plus rapidement possible vers l’Allemagne, le Canada et Singapour tout en explorant d’autres utilisations en l’inscrivant au coeur d’un projet alternatif européen concurrentiel à la Suite Office365 de Microsoft et au G-Suite de Google.

Une situation complexe, entre croissance et déficit financier.

Pour rappel, malgré des projets particulièrement innovants, performants et ambitieux doublés d’une levée de fonds de près de 100 millions d’euros depuis sa création en 2015, Blade était plongée dans une situation financière particulièrement délicate et sur la voie d’une procédure collective dont l’issue avant une liquidation, ne pouvait passer que par un projet de reprise sérieux.

Bien que son nombre d’utilisateurs soit en croissance constante depuis le lancement du projet, son chiffre d’affaires n’en a pas ressenti les effets de la manière escomptée nécessitant la mise en place du projet de reprise ayant mis en concurrence Octave Klaba et Xavier Niel pour un montant d’environ 32 millions d’euros intégrant notamment un prix de cession fixé à 5 millions d’euros laissant cependant un accès à 15% du capital social pour les salariés de la société.

Le « plus » de l’offre émise par OVH : le soutien de l’administrateur judiciaire désigné dans le cadre du plan de redressement mais également celui du représentant des créanciers, qui ont conjointement pesé dans la balance. Caution qui apparemment avait également rencontré la faveur de l’un des fondateurs de la start up, Stéphane Héliot.

Octave Klaba a exprimé sa satisfaction sur Twitter dès le prononcé de la décision :

« Nous sommes très heureux et enthousiastes de rejoindre Octave Klaba et son équipe. C’est une chance formidable pour Shadow de poursuivre cette aventure en mettant son innovation au service du plus grand nombre » s’est-on réjoui du côté de chez Blade.

Source : les Echos.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Ajouter un commentaire