On a testé Face to Free, l’assistance visio de Free

0

Free lancera dès lundi « Face to Free », un service d’assistance en visio qui se déroule à la manière d’une conversation sur FaceTime ou Skype. Nous avons pu le tester, voici nos impressions…

Pour son lancement, le service sera accessible sur le site officiel depuis un ordinateur muni d’une webcam, ou à l’aide d’un smartphone Android avec l’application officielle « Assistance Free ». Une solution pour iOS arrivera dans un second temps. Pour ce test, c’est l’app Android que nous avons essayée.

L’accès au service visio se fait via le menu tiroir, à gauche de l’application. Vous devrez tout d’abord spécifier si vous êtes abonné Freebox ou mobile, puis préciser le type d’assistance dont vous avez besoin (technique, administrative, commerciale, ou offres mobiles). Un écran vous met ensuite en attente, le temps qu’un conseiller soit disponible :

Face to Free 01

Une fois la liaison établie, tout se déroule comme dans une application classique de visio. L’abonné a la possibilité de couper sa caméra et/ou son micro à tout moment, s’il le souhaite, via les boutons prévus à cet effet en bas de l’écran. Notre test s’est déroulé en Wi-Fi, mais on nous souffle que cela devrait également fonctionner depuis un simple réseau 3G. Bien pratique pour dépanner une connexion Freebox, donc.

Si le système permet d’assurer une discussion plus naturelle en voyant l’interlocuteur en face de soi, il permet également aux téléconseillers de montrer comment procéder à certaines actions, quels câble utiliser, etc. ou à l’abonné de montrer directement le problème auquel il fait face plutôt que de devoir l’expliquer.

Screenshot_2015-02-06-17-50-58

Sachez enfin que l’application Android qui accompagnera cette nouveauté possède quelques autres atouts. Signalons en particulier la possibilité de recevoir des notifications système lors de la mise à jour de son ticket SAV, ou tout simplement pour profiter des dernières actus Free en date.

Face to Free 02

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.