Serveurs mails en carafe (résolu)

12

Selon nos constatations, les serveurs mails de Free ne sont pas accessibles en ce moment. Le message d’erreur obtenu est : -ERR internal server error.
Zimbra ne semble pas être concerné.

Yohan Tordjman nous confirme que ce problème est dû à un serveur de stockage en panne.

Nous vous tiendrons informés de la suite des évènements.

10:25 : il semble que les services sont de retour.

Message sur les newsgroups de Yohan Tordjman :

Mricciardi wrote :
> Problème de connexion à votre serveur de messagerie. Votre mot de passe a été refusé. Compte : ’Castingazur’, Serveur : ’pop.free.fr’, Protocole : POP3, Réponse du serveur : ’-ERR internal server error’, Port : 110, Sécurisé (SSL) : Non, Erreur de serveur : 0x800CCC90, Numéro d’erreur : 0x800CCC92
>
>
Un netap a planté…

Partager

A propos de l'auteur

12 commentaires

  1. 10H40 : le PB persiste: Problème de connexion à votre serveur de messagerie. Votre mot de passe a été refusé. Compte : 'xxxxxxxx', Serveur : 'pop.free.fr', Protocole : POP3, Réponse du serveur : '-ERR internal server error', Port : 110, Sécurisé (SSL) : Non, Erreur de serveur : 0x800CCC90, Numéro d'erreur : 0x800CCC92

  2. lepoulpe a écrit :
    Un netap a planté...
    Il est bien redondé ce service...
    Le stockage est souvent le point faible. Free (ou autres) ne peut pas dupliquer pas toutes les baies de stockages ! Sinon on serait à 100€/mois pour l'abonnement ! Ce service de messagerie n'est pas un service "professionnel" avec garantie de disponibilité. Les frontaux sont nombreux pour permettre l'équilibrage de charge et la tolérance de panne, les chemins vers les baies de stockages sont sans doute nombreux (avec redondance des switchs etc), des spares sont sans doute eux aussi nombreux pour palier aux disques qui meurent, mais les baies, elles, ne sont que très rarement dupliquées. Même si elle à 2 contrôleurs, si elle plante complètement, tu perds l'accès aux données, c'est inévitable. Déjà, c'est du Netapp, c'est déjà bien ;o)

  3. Je dirais que là c'est un problème et un gros, car tout au moins il devrais y avoir la norme N+N, même si ce n'est pas un service pro, l'utilisateur doit pouvoir accéder à ses mails. La durée de connection peut varier en cas de panne mais normalement celà doit être une nécessité d'y accéder.

  4. aZrael a écrit :
    Un netap a planté...
    Il est bien redondé ce service...
    Le stockage est souvent le point faible. Free (ou autres) ne peut pas dupliquer pas toutes les baies de stockages ! Sinon on serait à 100€/mois pour l'abonnement ! Ce service de messagerie n'est pas un service "professionnel" avec garantie de disponibilité. Les frontaux sont nombreux pour permettre l'équilibrage de charge et la tolérance de panne, les chemins vers les baies de stockages sont sans doute nombreux (avec redondance des switchs etc), des spares sont sans doute eux aussi nombreux pour palier aux disques qui meurent, mais les baies, elles, ne sont que très rarement dupliquées. Même si elle à 2 contrôleurs, si elle plante complètement, tu perds l'accès aux données, c'est inévitable. Déjà, c'est du Netapp, c'est déjà bien ;o)
    Je ne suis pas d'accord. Ils peuvent avoir l'architecture qu'ils veulent en amont, si il suffit qu'un filer plante pour couper le service à tous les clients, c'est que c'est mal conçu. C'est peut être pas un service pro, le mail est quand même un service suffisamment important pour ne pas être pris à la légère. Ce n'est pas une tête de filer qui va mettre les finances de Free en danger, même si c'est un Netapp. Après, je ne connais pas l'archi de Free et on a pas plus de détails sur le problème... mais ça m'a quand même l'air d'être considéré un peu à la légère.
    aZrael a écrit :
    Qu'est ce que tu appelles "norme N+N" ?
    "N+N" c'est d'avoir autant d'équipements en backup que d'équipements actifs. Par opposition par exemple à "N+1" ou sur un cluster de N machines tu en as 1 de plus en standby au cas où tu en ais une des N qui plante.

  5. lepoulpe a écrit :
    Je ne suis pas d'accord. Ils peuvent avoir l'architecture qu'ils veulent en amont, si il suffit qu'un filer plante pour couper le service à tous les clients, c'est que c'est mal conçu. C'est peut être pas un service pro, le mail est quand même un service suffisamment important pour ne pas être pris à la légère. Ce n'est pas une tête de filer qui va mettre les finances de Free en danger, même si c'est un Netapp. Après, je ne connais pas l'archi de Free et on a pas plus de détails sur le problème... mais ça m'a quand même l'air d'être considéré un peu à la légère.
    Je persiste. Je ne connais pas non plus l'archi de Free, mais pour moi, c'est pas un filer qui a planté, mais une baie de stockage (à laquelle peuvent être raccordés ce qu'on veut, filers, serveurs de mails, d'applis...). Multiplier le nombre de serveurs dans le cluster n'est pas bien compliqué. En revanche, ça me paraît bien trop onéreux de dupliquer toutes les baies ! Je pense qu'il faut quand même remettre les choses à leur place, c'est un service fourni à titre gratuit, sans lien avec l'abonnement facturé, et pour lequel Free n'a, il me semble, aucune obligation (si, par contre, un document existe indiquant les obligations de Free quant au service de messagerie qu'il fourni, je suis preneur, et retirerai ce que j'ai dit jusqu'ici). Le service n'est tombé que quelques minutes, le temps de rebooter les contrôleurs. Ils existe sans aucun doute du matos en spare ainsi que des backups, si jamais la baie ne repartait pas du tout. Avec bien sûr une durée d'indispo plus longue qu'un simple reboot des contrôleurs. P.S. : merci pour la réponse au "N+N".

  6. Réagir sur le forum