Free Ligue 1 Uber Eat : un accord en cours de négociation pour la diffusion des buts ?

0

Il y a des buts qui passent totalement inaperçus, et ceux qui marquent les esprits, pour des raisons diverses et variées.

C’est le cas de celui de l’attaquant stéphanois Wahbi Khazri, qui est à l’origine d’une polémique hors de proportions depuis le dernier match ayant opposé l’AS Saint-Etienne au FC Metz ; le point marqué n’ayant fait l’objet d’aucune diffusion sur les réseaux sociaux lors de la douzième journée de championnat le week-end dernier.

La discussion a d’ailleurs pris tellement d’ampleur, que Free aurait de ce chef, engagé des discussions avec la LFP de manière à ce que les buts marqués soient diffusés sur le support mis en place par l’opérateur.

Car bien évidemment, le montant des droits dû sur l’ensemble des supports utilisées pour ces points marqués (Facebook, Twitter etc etc) serait placé en dehors de la contribution mensuellement perçue par la LFP ; Free ne détenant que les droits de diffusion du lot « quasi direct », en marge de ceux détenus par Amazon ou bien encore Canal+ sujets à débats.

Free Ligue 1 Uber Eat : un application populaire mais qui peut parfois laisser un peu sur sa faim.

Si cela semble mineur, ce droit de diffusion couvre bien évidemment l’accès sur les box, mais aussi l’application mobile, qui diffuse le résumé des matchs comme les buts, mais avec un léger différé, ce qui semble être le noeud du problème.

Selon Ouest France, des tractations seraient néanmoins en cours entre l’opérateur de Xavier Niel et la LFP, à cette fin.

« Ces règlements ont été faits pour protéger ses droits, les lots et les diffuseurs […] Il ne suffit pas juste d’appuyer sur un bouton pour que ça se fasse » rapporte le journal. Free, quant à lui, aimerait pouvoir diffuser les buts de Ligue 1 sur les plateformes comme Twitter, Facebook, etc. Le directeur de Free Ligue 1″ s’est, de son côté, exprimé Frédéric Goyon sur le sujet.

« Nous, on considère que diffuser les buts et les résumés sur réseaux sociaux est un bon moyen pour promouvoir la Ligue 1. Donner de la visibilité à notre championnat ne peut être que positif, mais ce n’est pas quelque chose de très encré encore en France. Ce mode de consommation commence à se faire une place dans les pays anglo-saxons, et nous sommes en discussion avec la Ligue concernant ces droits. Mais c’est un sujet complexe car c’est un sujet qui concerne l’ensemble des diffuseurs de la Ligue 1″ poursuit-il.

En d’autres termes, Free voit dans cette polémique, une opportunité à saisir pour valoriser le championnat.

Et il semblerait que l’opérateur entende véritablement se l’approprier dans les semaines ou mois à venir.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.