Altice : BFM TV dévoile ses perspectives d’expansion notamment grâce à la radio et deux chaînes TV supplémentaires

0

Le réseau BFM n’en finit plus de s’étendre et prétend offrir, après le rachat des antennes PACA locales, deux nouvelles chaînes au contenu dédié à la proximité régionale de l’information.

En effet, la chaîne, filiale du Groupe Altice, propriétaire de SFR, poursuit sa déclinaison en plusieurs moutures implantées sur le territoire, ce qui les portera au nombre de 10, selon les termes mêmes d’Arthur DREYFUSS, le PDG de la structure média de l’opérateur de Patrick Drahi, qui n’a cependant donné aucune indication supplémentaire quant au secteur géographique qui serait concerné en dehors d’un axe Grand-Est ou Sud-Ouest.

Pas d’information non plus quant aux chaînes qui seraient reprises selon le modèle élargi mis en place par BFM au coeur des régions et qui seraient dès lors vouées à un changement de nom voire d’infrastructure pour s’adapter à leur nouvelle franchise ; procédé qui emporterait suivant Arthur DREYFUSS toujours, une envolée de l’audience.

Pour rappel, ces entités issues du giron BFM, fonctionnent grâce à un modèle autonome, avec des rédactions 100% locales réduites, les salariés conservés après réduction des effectifs filmant directement leurs interventions sur smartphone avant de procéder eux-mêmes à la post-production.

Dernière nouveauté : le modèle de diffusion télévisuel serait lui-même adapté en version radiophonique, alors qu’auparavant c’était le système inverse qui était proposé, et seront diffusés en numérique sur le DAB, radio numérique terrestre, dès le mois d’octobre prochain. La réception des programmes se fera via une radio classique ou le net.

Ce développement intervient 2 ans près le conflit qui avait émaillé les relations de BFM avec les opérateurs, comme Free par exemple, au sujet du réajustement de la redevance due par ces derniers, pour la diffusion de ses programmes.

La situation avait alors donné lieu à une passe d’armes s’éternisant une partie de l’été 2019, Xavier Niel pour Free, pointant du doigt le caractère linéaire des programmes de BFM, déplorant l’absence d’une plus value qualitative et justifiant son refus de payer à la filiale d’Altice à défaut notamment de replay.

Cette réticence émaillée de décisions judiciaires rendues dans le cadre de l’urgence, avait vu son terme par un abandon de BFM.

Force est de constater que depuis lors, la chaîne n’a de cesse de se développer, sûrement dans la perspective plus ou moins avouée, à proche délai, de faire passer à la caisse, ses partenaires.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.