Migration des aliciens et explosion du dégroupage

5

Alice déballe ses cartons

Le déménagement d’Alice vers Free traîne en longueur : un an et demi qu’Iliad a jeté son dévolu sur la belle blonde.

De bonnes nouvelles semblent toutefois enfin arriver : la dernière ligne droite de la migration a commencé, les aliciens dégroupés sont en cours de migration sur le réseau de Free. Qui n’en relâche pas pour autant ses efforts d’extension, bien au contraire…

Nous vous en parlions il y a un mois, les migrations Alice-Free ont commencé.

Après quelques tests concentrés sur quelques centaines d’abonnés, ça y est, « ça migre ».

A la manière de la migration de DSLAM v1 à DSLAM v2 il y a 5 ans, cette migration se fait par lots de plusieurs centaines d’abonnés par jour et par NRA.

Alice, lors de l’arrêt du déploiement de son réseau, couvrait 700 NRA. A comparer aux 2650 que Free équipe à ce jour. Au final, 45% des lignes de France étaient dégroupables (68% pour Free).

Après des mois de préparation, entre firmwares contestables, décodeurs TV changés plutôt de force que de gré, de modems envoyés pour éradiquer certaines Alicebox incompatibles, une migration controversée du service TV et des mails, après un été de migrations de non dégroupables par Alice sur les quelques 1500 NRA supplémentaires couverts par Free, ça y est, l’une des dernières étapes potentiellement douloureuses s’engage pour les aliciens.

Celle-ci se traduit par une brutale augmentation du nombre de connexions pour les DSLAMs Free sur les gros centraux téléphoniques, c’est à dire ceux qu’Alice avait pu couvrir entre 2005 et mi 2008. Et pour commencer, ceux de la région parisienne.

Cette migration se traduit évidemment par un saut notable du nombre de connexions détectées sur les NRA concernés : +500, voire plus, sur une journée.


Quelques exemples :

CHE77

TOU77

MEA77

LIT75

SGE78

De nombreux DSLAMs sont ainsi déclarés et activés dans ces gros NRA, parfois 3 d’un coup, (ce qui représente tout de même une capacité de 3000 abonnés, et dans des cas extrêmes une augmentation de 50% du nombre de lignes raccordables).

Une incertitude toutefois : pour l’instant, Free a toujours posé des DSLAMs en plus du matériel Alice existant, avec des fibres optiques raccordées à son propre réseau. Ce qui risque de poser problème dans quelques centraux saturés, ou là où Free a des difficultés à disposer de fibre pour dégrouper le central (une quarantaine de NRA sont concernés, dans l’Eure, l’Aisne et en Charente Maritime).

Pour les aliciens, celà signifie plusieurs bonnes nouvelles :

> tout d’abord, un débit meilleur, pour les abonnés au service TV (jusqu’ici bridés à 11 Mb/s pour plus de stabilité, même si la ligne n’en avait pas besoin), mais aussi pour les abonnés éloignés dans des proportions moindres, les DSLAMs Alice s’en sortant plutôt bien à ces distances

> un passage en IP fixe qui a été la source de débats très houleux…

> et surtout, un bout du tunnel qui se rapproche.

Depuis début 2009, suite à la migration des systèmes d’information, puis aux migrations techniques, les aliciens n’avaient absolument plus aucune possibilité de migrer d’une offre à une autre ou de choisir d’option autres que l’antivirus. Quelques mois après, les offres optionnelles vers les mobiles et l’international disparaissaient… et pendant ce temps là, les abonnés nouvellement dégroupés sur le réseau Free ne pouvaient bénéficier ni des services auxquels ils avaient pourtant techniquement accès (TV, et surtout tarif minoré de 5€/mois).

Une fois le réseau d’Alice totalement migré, Free n’aura plus d’excuse pour laisser les aliciens dans cette situation, avec un matériel (décodeurs TV notamment) obsolète. D’ailleurs, les premières lueurs d’espoir commencent à arriver.

Le flot de résiliations des derniers mois (environ 100’000 en 5 trimestres), qui devraient se confirmer sur le dernier trimestre de 2009 (chiffres à paraître cette semaine) devrait donc bientôt se tarir.

De là à rétablir une confiance totale, ce n’est pas encore gagné : les aliciens historiques seront probablement ravis de découvrir que leur hotline est devenue payante, selon les dernières conditions générales d’utilisation…

Et le dégroupage alors ?

Suite à ces investissements de masse et à cette surcharge de travail (à laquelle s’additionnent des migrations en fibre optique accélérées), l’on pourrait croire que le dégroupage ralentirait.

Il n’en est rien : le rythme est au contraire très soutenu depuis le début de l’année.

Après un excellent mois de janvier (100 NRA ont reçu leurs premières connexions, et de nombreux autres ont été activés), février s’annonce lui aussi excellent. Pour preuve, pas moins de 31 NRA ont vu leur premier DSLAM Freebox activé cette semaine (dont 16 pour la seule journée de jeudi), et 24 ont reçu leurs premières connexions. Parmi ces centraux, un bon nombre est de taille que l’on peut aujourd’hui considérer comme respectable (plus de 5000 lignes), et concernent des zones jusque là délaissées ou en retard depuis des années (Haute-Vienne, Deux Sèvres, Hérault…).

L’an dernier, il avait fallu attendre le mois d’avril pour atteindre l’objectif de dégroupage fixé pour 2008 (2200 NRA). Cette année, il sera très probablement atteint en février, puisque seuls 45 NRA manquent encore à l’appel, alors qu’une petite soixantaine d’autres est actuellement en attente de connexions, un équipement Free étant déjà actif depuis quelques jours ou semaines.

Alors 2010, future année record ?

Ne nous emballons pas trop vite. En 2008 et 2009, Free a témoigné d’un grand dynamisme en début d’année, pour traverser ensuite le désert pendant un gros mois (3 NRA dégroupés en mars 2009). En fonction des priorités des équipes de Free, ou d’autres raisons bloquantes, des dizaines de centraux ont ainsi pu être retenus, non dégroupés, pendant plusieurs semaines, alors que tout semblait prêt.

Cette année, malgré une charge de travail plus intense que d’habitude, tout semble se passer pour le mieux. On ne peut qu’espérer que cela va durer : à ce rythme, 2010 s’annoncerait effectivement comme excellente.
Free n’a pas encore révélé de prévision chiffrée, nous devrions savoir assez rapidement si seuls 500 NRA sont prévus comme les années précédentes, ou… plus !

Dans tous les cas, les centaines de milliers d’abonnés Alice, qui seront, selon Iliad, tous rapatriés sur le réseau Free d’ici la fin juin, devrait faire augmenter très fortement le nombre de DSLAMs en service chez Free, et peut-être permettre l’ouverture de quelques NRA.

Espérons toutefois que l’inéluctable hausse du trafic induite par ces nouveaux arrivants sera compensée par un dimensionnement suffisant des liens pour éviter quelques bouchons

Partager

A propos de l'auteur

[Rédacteur]
Tombé dedans quand il était petit, a depuis failli vendre son âme à la concurrence. Passionné par les réseaux&télécom, en formation d’ingénieur.
Se souvient parfois qu’il est modérateur.

5 commentaires

  1. un simple freenaute le

    Pourquoi ça ? A part peut-être 1 ou 2% d'erreurs, c'est transparent et très court.... et la TV TV et téléphone Alice fonctionnent déjà chez Free depuis quelques mois :)

  2. Bonjour, La Tv fonctionne oui, mais pour ceux qui l'on déjà sur leur abonnement Alice, pour les autres Aliciens migrés qui n'étaient pas chez Alice éligibles IPTV, la migration pour le moment ne leur donne pas l'accès à un décodeur, donc pas de TV Il faudra certainement attendre des offres de migration pour pouvoir en profiter. Sinon, juste un petit détail sur la News sur le nombre d'abonnés

    Celle-ci se traduit par une brutale augmentation du nombre d’abonnés sur les gros centraux téléphoniques
    Le nombre d'abonnés sur les NRA n'a pas varié ;) nous étions déjà là, sur place, dans la salle de dégroupage, mais reliés sur les équipements Dslam Telecom Italia France. Là nous allons être décablés de ces équipements TIF pour être cablés sur des dslam Free . Par contre oui, le nombre de nouvelles connexions enregistrées sur les équipements Free lui augmente . Mais au global un Alicien TIF de perdu = un "presque Freenaute " de gagné. Sinon, oui pas vraiment de grosses perturbations à prévoir (on espère) . Logiquement la migration a eu un rodage avec celle des non dégroupés . .

  3. un simple freenaute le

    Oui, je vais corriger le détail ;) On n'arrête plus le dégroupage : aujourd'hui, 4 NRA activés, et 17 déclarés (dans l'Aisne, où Free a un retard colossal : tant mieux, d'autant que ça rapproche de Laon; dans l'Aube; dans les Ardennes, tous en retard...). A ce rythme 920 NRA prévus ne tiendront pas longtemps :D

  4. un simple freenaute a écrit :
    Pourquoi ça ? A part peut-être 1 ou 2% d'erreurs, c'est transparent et très court.... et la TV TV et téléphone Alice fonctionnent déjà chez Free depuis quelques mois :)
    Certes, mais madame michu ne sait pas qu'il faut rebooter son modem pour qu'il se mette à jour (sous réserve qu'il ne faille pas un reset). Sur 500 personnes basculées, il doit y en avoir 20 au courant de la manoeuvre et des manipulations à réaliser. Je te laisse deviner la réaction des 480 autres, et de mettre ces chiffres à l'échelle suivant le nombre de répartiteurs concernés... En espérant que le 1033 ne se prenne pas le même rush que lors de la migration des non dégroupés alice sur dslams free (bon, ok, à cette époque, c'était limite du béta-test grandeur nature)...

  5. Réagir sur le forum