Youtube travaille sur un système d’amélioration des vidéos amateur

4

Bien que les chaînes de télévision et autres producteurs de contenu aient largement adopté Youtube, ce dernier reste dédié aux contenus produits par les amateurs avant tout. C’est pourquoi Google travaille sur une solution capable d’améliorer la qualité des vidéos envoyées…

Via l’acquisition d’une société spécialisée dans la restauration de vidéos, Green Parrot Videos, Google pourrait bien déployer un système de correction de défauts couramment rencontrés dans les vidéos amateurs, filmées au téléphone portable ou avec de petites caméras : réduction des tremblements et du bruit, optimisation des couleurs et renforcement des contours… avec, en outre, une optimisation d’un point de vue technique permettant d’« utiliser moins de bande passante et d’améliorer la vitesse de lecture de la vidéo ».

Ce traitement de choc permettrait à tout un chacun de bénéficier d’une qualité vidéo accrue sans matériel professionnel. De quoi donner un avantage significatif à Youtube sur ses petits concurrents…

La vidéo ci-dessous montre, à titre d’exemple, la restauration par Green Parrot d’une vidéo tournée à l’origine avec une caméra dépourvue de toute stabilisation de mouvement :

Tout le défi pour Google sera désormais de mettre à profit une telle technologie ; en effet, avec 35 heures de vidéos envoyées chaque minute sur le site, il faudrait une infrastructure colossale pour pouvoir traiter l’ensemble du contenu mis à disposition sur Youtube. A ce sujet, la firme n’a pas encore dévoilé dans quelle mesure elle comptait mettre en place un tel système d’optimisation. A suivre…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. laureanne67 a écrit :
    Pas mal...la différence est très nette sur une vidéo comme celle là. Qu'en sera-t-il des vidéos de portables.
    Bah j'imagine que ce sera toujours une bouillie de pixels, mais sans l'effet Parkinson.

  2. Réagir sur le forum