Vos informations sont conservées

0

Récemment l’affaire Microsoft a fait le Buzz sur internet.
On a pu y découvrir les données que l’entreprise gardait à disposition des autorités judiciaires américaines.

Loin de faire le procès de cette pratique, il est important de garder à l’esprit que ces données peuvent servir dans de nombreux cas. (terrorisme, pédophilie, enquête, piratage etc…)

La multinationale de Redmont reste un exemple mais d’autres comme Apple, Google, fournisseurs d’accès internet et autres détiennent des informations sur vos habitudes et actions sur le net.
Ainsi on pourra retrouver sur réquisition judiciaire les IP, numéros de carte de crédit, informations saisies sur vos profils, heures de connexions et bien d’autres informations.

La directive européenne 2006/24/CE sur la conservation des données, du 15 mars 2006, exige la conservation des données pendant une période allant de six mois à deux ans, en particulier en vue de :

- tracer et identifier la source d’une communication ;

- tracer et identifier la destination d’une communication ;

- identifier la date, l’heure et la durée d’une communication ;

- identifier le type de communication ;

- identifier la machine utilisée pour communiqué ;

- identifier la location des équipements de communication mobile.

L’ensemble des états restent vigilants, encore cette semaine en Allemagne le tribunal constitutionnel a jugé excessif les conservations de données outre-Rhin.

Il est inutile de tomber dans la paranoïa. Conscient du caractère excessif de certains archivages et sous la pression des états, les firmes diminuent les durées du stockage des historiques des moteurs de recherche. Par exemple Google est passé récemment de 18 à 9 mois de stockage pour son moteur de recherche.

Gardez simplement à l’esprit que l’activité sur Internet est beaucoup plus tracée que votre vie quotidienne. Le danger peut alors résider dans le recoupement d’informations, mais là c’est déjà un autre sujet…

- L’article de Zataz.com sur la conservation des données par Microsoft

- Site traitant de la conservation de données (Anglais)

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d'Administration de l'association. Je bosse dans un service d'expertise technique d'Enedis à Tours. Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses ! Freenaute de la première heure, j'ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l'ADSL. Un vrai Freenaute historique...

Les commentaires sont fermés.