Opera 11 est désormais disponible

6

Le navigateur Opera vient de sortir dans sa 11ème mouture stable. Cette version est l’occasion, pour l’éditeur scandinave, d’intégrer le très attendu support des extensions logicielles, ainsi que d’autres petites améliorations…

En ajoutant, dans sa version 11, le support des extensions, Opera tente de rattraper son retard. Ces populaires petits bouts de code, permettant d’ajouter des fonctionnalités à son navigateur, ont connu le succès grâce à Firefox avant d’être, plus récemment, intégrés avec succès dans Google Chrome.

Jusque là plutôt réfractaire à l’idée, considérant que toutes les fonctionnalités que l’utilisateur était susceptible de désirer devaient être incluses directement dans le navigateur, Opera a fini par céder à la demande de son public et a conçu un système d’extensions reposant sur des API. Les développeurs peuvent donc se pencher sur le navigateur propriétaire pour concevoir des systèmes d’alerte mail, des outils de traduction, des bloqueurs de publicité, etc.

Parmi les autres nouveautés introduites par Opera 11, signalons l’arrivée du tab stacking, un système permettant d’empiler les onglets pour les rassembler par groupes et, ainsi, gagner de la place à l’écran.


La gestion des mouse gestures est également améliorée. Cette fonctionnalité méconnue permet d’exécuter diverses actions en enfonçant le bouton droit de la souris puis en effectuant un mouvement particulier. Désormais, un menu d’aide apparaît à l’écran lorsque le bouton droit est maintenu.


Le navigateur propose enfin une nouvelle barre d’adresse, mettant en avant les éléments les plus significatifs de l’URL du site visité. A l’instar d’Internet Explorer, le nom de domaine est désormais bien mis en évidence ; et, à la façon de Google Chrome, le http:// initial est masqué…

Opera 11 est disponible au téléchargement pour les systèmes Windows, Mac OS X et Linux sur le site officiel, opera.com.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. J'ai adopté Chrome, sauf pour freenews et pour Free ou je reste sur Firefox pour les barres d'adresse, ou pour ouvrir les pdf attachés. Là ou chrome est encore un peu en retard. Mais pour la navigation chrome c'est bien. Opéra m'a soulé très tôt.

  2. Chrome arrivé sur la scène le dernier n'avait plus qu'à pomper Opéra en grande partie et Firefox (et IE? à non ? :-D). Après bien sur c'est une question de goût et Chrome a pas l'air mal mais au bout du compte il bénéficie surtout de l'image Google. Opéra n'a jamais voulu communiquer à grande échelle sur son navigateur pourtant très performant et qui suplante Firefox et Chrome sur de nombreux points. Fan de la première heure de Netscape j'ai adopté Opéra sans aucun regret et me demande encore pourquoi il est tant boudé. bon surf à tous

  3. lenux a écrit :
    Fan de la première heure de Netscape j'ai adopté Opéra sans aucun regret et me demande encore pourquoi il est tant boudé.
    Opera est sans doute le navigateur qui connaît le plus fort taux de succès chez les gens qui l'essayent. Il faut dire qu'il a tout pour lui : la rapidité, les fonctions... Le problème est que la plupart des gens ne prennent pas la peine de l'essayer ou ne le connaissent même pas. Les parts de marché appellent les parts de marché, et Opera n'a pas les moyens de se payer une campagne marketing à la Google avec des publicités pour Chrome partout.

  4. J'utilise Opera depuis plusieurs années et il est mon navigateur préferé pour son côté multifonctions (mails, chat IRC, newsgroups, notes, liste de contacts...) Je lui trouve toutefois deux défauts majeurs. Il a du mal à afficher certains sites (je n'ai pas d'exemple précis en tête), ce qui fait que je dois demarrer un autre navigateur pour ouvrir certaines pages (Chrome en general car c'est lui qui demarre le plus vite). Il me semble qu'il consomme beaucoup de ressources. Actuellement j'ai 15 onglets ouverts (ok c'est beaucoup mais c'est la faute de Xavier et tous les articles qu'il a contribué à génerer :p), et le gestionnaire de tâches Windows affiche 323 516 Ko d'Utilisation mémoire. C'est le processus le plus gourmand de ma liste la plupart du temps. Par contre c'est bien Opera qui gère le mieux l'ouverture de nombreux onglets. A cet exercice Firefox plante souvent et Chrome devient extremement lent à afficher les pages dès que je dépasse 2 ou 3 onglets ouverts.

  5. Réagir sur le forum