Le H264 adopte la gratuité à vie pour contrer le WebM

8

Et une guerre des formats, une !

Le consortium MPEG-LA, responsable du format vidéo H264, a annoncé que l’utilisation de son format par les sites de vidéo en ligne passait d’une gratuité temporaire, à une gratuité à vie garantie.

Déjà largement utilisé sur Internet, notamment par des sites comme Youtube pour lesquels c’est le format par défaut (lu via Flash Player), le H264 est réputé pour proposer une qualité d’image hors norme, même avec un fort taux de compression.

Il n’en est pas moins décrié pour ses conditions d’utilisation relativement obscures. Jusqu’à présent, l’utilisation de ce format par les plateformes de vidéo en ligne n’était proposé gratuitement qu’à titre temporaire jusqu’en 2011. Récemment, ce délai a été étendu jusqu’en 2016 pour les sites de vidéos gratuites (mais pas pour les plateformes proposant des vidéos payantes, tels les sites de VOD).

En résumé, au-delà de ces délais, l’éditeur était toujours libre d’instaurer une redevance sur l’utilisation de son format. Ce critère a joué en sa défaveur lors du choix d’un format commun pour la vidéo web en HTML 5 : si Microsoft et Apple ont soutenu le H264, la plupart des acteurs du marché ont mis en évidence ce problème.

C’est désormais terminé, puisque MPEG-LA a décidé d’annoncer que cette période de gratuité était étendue… à vie. Le consortium prend les décisions qui s’imposent face à la concurrence du format libre WebM, dérivé du format On2 VP8, racheté par Google. A l’exception toujours de Microsoft et d’Apple, l’ensemble des éditeurs de navigateurs ont exprimé leur soutien inconditionnel pour le format WebM…

Cette décision ne devrait pas permettre au H264 de renverser la tendance ; bien que désormais gratuit d’utilisation (sous conditions), il demeure propriétaire, ce qui ne lui permettra pas d’intégrer nativement un navigateur libre tel que Mozilla Firefox (2ème navigateur sur le marché, derrière Internet Explorer).

Le H264 a encore pour lui sa qualité d’image, supérieure aux formats concurrents (dont le WebM, à bitrate égal). Mais cela ne devrait pas lui permettre de gagner la guerre des formats pour la vidéo en HTML 5, sauf grande surprise…

Source : Numerama

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

8 commentaires

  1. Vu que le H264/AVC est suporté par tous les OS et part tout les téléphones mobiles récent, je dirait plustôt que c'est déjà "gameover" pour WebM ;-) De plus, c'est le format utilisé : pour la production, pour la diffusion, pour le stockage (Blueray), etc. Aucune raison d'utiliser autre choses ;.... sauf le prix (plus de raison donc).

  2. Je trouve l'auteur un poil prétentieux en déclarant que "A l’exception toujours de Microsoft et d’Apple, l’ensemble des éditeurs de navigateurs ont exprimé leur soutien inconditionnel pour le format WebM..." Pour être plus précis, les seuls éditeurs de navigateurs ayant un poids significatif à défendre ardemment WebM sont Mozilla et Opéra. Google est plus dans une position ambivalente, pour preuve l'implémentation de tous les codecs vidéos (Théora, WebM ET H264), et la présence du h264 et du WebM sur la plateforme youtube. On est loin du "soutien inconditionnel" (les mots ont un sens, bon sang). En fait si on y réfléchit bien, numériquement les deux camps sont à égalité... En tout cas ça va être très intéressant d'écouter les réactions des intégristes du libre maintenant que l'argument pécuniaire de mozilla est invalidé.

  3. lol51 a écrit :
    En tout cas ça va être très intéressant d'écouter les réactions des intégristes du libre maintenant que l'argument pécuniaire de mozilla est invalidé.
    LA réopnse de mozilla peut être simple puisque libre d'utilisation à vie ne signifie pas forcément ouvert. Dixit de l'accès aux source et sa Mozilla risque de le signaler.

  4. Le support de Google pour WebM est quand même de très grand ampleur, puisqu'ils ont dépensé des dizaines de millions de dollar pour que ce format puisse exister. Quand à la "gratuité" de WebM, elle concerne uniquement le fait de le distribuer par le web, il n'est gratuit ni de l'encoder, ni de le décoder, ni de le diffuser ailleurs que sur le web. Bref ça n'ouvre pas grand chose, et WebM garde tout son sens.

  5. Réagir sur le forum