Le contenu de Twitter archivé

6

#MM #FF et autres RT passeront à la postérité

L’intégralité du contenu posté sur le service de microblogging Twitter, depuis sa création en mars 2006, est désormais archivé par la Bibliothèque du Congrès américaine, a annoncé le site mercredi.

Une faiblesse du Web a toujours été la viabilité des contenus à long terme. Nombreuses sont les pages à disparaître au bout de quelques années d’existence seulement ; c’est pour cela que des projets tels qu’Archive.org tentent de mémoriser à intervalles réguliers l’ensemble des pages disponibles, et ainsi, de donner au Web une mémoire.

Sur Twitter, ce sont plus de 55 millions de messages quotidiens qui sombrent dans l’oubli presque immédiatement. Même le service de recherche intégré, Twitter Search, ne prend en compte que les messages des dernières semaines, rendant très difficile la navigation dans les archives du site.

Dans le cadre de son projet “National Digital Information Infrastructure and Preservation Program”, visant à préserver les contenus informatiques les plus importants, la Bibliothèque du Congrès archive donc l’intégralité de ce contenu pharaonique. Si la plupart des twitts ne présentent guère d’intérêt sur le long terme, cela permet de conserver les traces d’événements historiques importants s’étant déroulés sur la plateforme, « comme les messages postés par le président Obama lors de son élection en 2008 ou d’autres évènements comme la libération de deux journalistes après un mouvement d’ampleur lancé sur Twitter », nous indique PC INpact.

Dans le même registre, Google a également annoncé sa volonté d’inclure dans ses recherches tout l’historique de Twitter depuis le commencement. Si le travail d’archivage vient juste de commencer (l’historique ne remonte pour le moment que jusqu’en février 2010 !), cela permettra à terme de retrouver les messages postés à une date précise sur un sujet donné directement via le moteur de recherche. Une bonne manière de combler les carences de Twitter Search, tout en offrant un outil de recherche d’actualités indéniable…

Source : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Déjà que je ne trouve pas un grand intérêt à Twitter, stigmate d'une société pseudo communiquante et hautement égocentrisque (et toc, l'envolée lyrique doublée d'un jugement péremptoire ;)) ... quant à archiver son contenu, je vois encore moins.

  2. poney a écrit :
    Déjà que je ne trouve pas un grand intérêt à Twitter, stigmate d'une société pseudo communiquante et hautement égocentrisque (et toc, l'envolée lyrique doublée d'un jugement péremptoire ;)) ... quant à archiver son contenu, je vois encore moins.
    Pourtant ça me semble parfaitement justifié d'un point de vue historique. L'explication de PC INpact est parfaite, si bien qu'on l'a cité telle quelle. Pour faire les choses bien, il faudrait de toute façon archiver l'intégralité du web, ce qui est une tâche titanesque.

  3. poney a écrit :
    Déjà que je ne trouve pas un grand intérêt à Twitter, stigmate d'une société pseudo communiquante et hautement égocentrisque (et toc, l'envolée lyrique doublée d'un jugement péremptoire ;)) ... quant à archiver son contenu, je vois encore moins.
    Bonjour, Je suis assez d'accord avec poney, . . . Décidément on est archi - archivé. A quand l'enregistrement et l'archivage des conversations téléphoniques ? La messagerie vocale l'est peut-être déjà . . . vu qu'ils sont sur des serveurs de FAI. :/ puis il y a aussi les mails et les sms qui peuvent avoir un coté historique ... après avoir un coté hystérique bien cordialement, :)

  4. Mobius a écrit :
    Déjà que je ne trouve pas un grand intérêt à Twitter, stigmate d'une société pseudo communiquante et hautement égocentrisque (et toc, l'envolée lyrique doublée d'un jugement péremptoire ;)) ... quant à archiver son contenu, je vois encore moins.
    Bonjour, Je suis assez d'accord avec poney, . . . Décidément on est archi - archivé. A quand l'enregistrement et l'archivage des conversations téléphoniques ? La messagerie vocale l'est peut-être déjà . . . vu qu'ils sont sur des serveurs de FAI. :/ puis il y a aussi les mails et les sms qui peuvent avoir un coté historique ... après avoir un coté hystérique bien cordialement, :)
    N'importe quoi : le web est public, les mails sont privés. Quand on poste publiquement quelque chose, cela peut être repris, archivé, conservé. C'est évident.

  5. yoann007 a écrit :
    .../... N'importe quoi : le web est public, les mails sont privés. Quand on poste publiquement quelque chose, cela peut être repris, archivé, conservé. C'est évident.
    Oups ! là je crois que ça se voit que je n'utilise que les mails et le téléphone :( j'ai cru qu'un twitter était un sms plus sophistiqué, j'aurais dû me renseigner un peu :/ N'empêche que je suis d'accord avec poney :D

  6. yoann007 a écrit :
    Quand on poste publiquement quelque chose, cela peut être repris, archivé, conservé. C'est évident.
    Moyennement d'accord avec toi. Il y a le droit à rectifier/supprimer dans un fichier informatisé (et bientôt le droit à l'oubli sur internet) ; le soucis qui se pose dans l'archivage, c'est que si tu décides de clore ton compte (twitter / facebook ou même sur un forum) ou de supprimer un message qui ne correspond plus à ta façon de voir les choses, les archives elles ne sont pas supprimables. Internet était un formidable espace de liberté, c'est en train de devenir un espace où les libertés individuelles sont sacrifiées (et il faudra savoir pondérer ses interventions pour éviter d'y laisser des traces ennuyeuses après coup).

  7. Réagir sur le forum