Google pourrait ouvrir son codec vidéo VP8

0

Google envisagerait de libérer le format vidéo VP8, lui appartenant depuis le rachat de son concepteur, On2 Technologies. Faisant suite à une demande de la FSF (Free Software Foundation), cette décision pourrait bien changer la donne sur le terrain des formats vidéo en HTML 5.

Si le standard HTML 5 prévoit l’utilisation d’une balise vidéo universelle,, venant ainsi marcher sur les plate-bandes du Flash, il n’impose néanmoins le choix d’aucun format vidéo en particulier. Résultat, les éditeurs de navigateurs ne parviennent pas à se mettre d’accord entre eux…

Deux camps se sont formés : d’un côté, les partisans du H264, qui a l’avantage de présenter une excellente qualité de compression et ne nécessitant pas de réencodage par rapport aux vidéos actuellement utilisées en Flash. C’est le cas d’Apple (avec Safari) et de Microsoft (avec le futur Internet Explorer 9). De l’autre, les défenseurs du format OGG Theora, moins performant techniquement parlant, mais totalement libre. Parmi eux, Mozilla (avec Firefox) et Opera.

Google, de son côté, ne s’est pas totalement engagé puisque son navigateur Chrome lit les deux formats indifféremment. Néanmoins, il a tout de même opté pour le H264 sur sa plateforme de vidéos en streaming Youtube.

Le format VP8 a pour lui la qualité visuelle, avec des performances au moins équivalentes à celles du H264 (selon les dires On2 Technologies). Or, selon les révélations du bien informé NewTeeVee, Google envisagerait également de le rendre open source et attendrait le Google I/O (conférence à destination des développeurs), les 19 et 20 mai prochains, pour en faire l’annonce officielle.

L’arrivée d’un codec à la fois libre et performant pourrait mettre tous les acteurs d’accord en cumulant les avantages, et tirer le web de cette épineuse situation. Alors, Google osera-t-il franchir le pas ? Une chose est sûre : la perspective de se retrouver à la tête du nouveau standard vidéo sur le net pèsera dans la balance…

Source : 01net

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.