Google n’accepte plus la censure chinoise

0

L’américain Google, critiqué de longue date pour sa complaisance avec le régime en place en Chine, a décidé de ne plus se plier à ses exigences et ses demandes de censure, quitte à se priver totalement du marché chinois si cela s’avérait nécessaire.

« Nous avons décidé que nous ne sommes plus disposés à continuer de censurer nos résultats sur Google.cn, et lors des prochaines semaines, nous allons discuter avec le gouvernement chinois afin d’établir une base sur laquelle nous pourrions faire fonctionner un moteur de recherche non filtré » a indiqué David Drummond (directeur juridique de la firme) sur le blog officiel de Google.

Le geste n’est pas que symbolique : Google a déjà retiré ses filtrages sur sa version chinoise. Ainsi, lorsque l’on y lance une recherche sur le terme Tian’anmen (exemple célèbre de filtrage, s’il en est), on a de nouveau accès aux résultats de recherche complets, comprenant une photographie du massacre de juin 1989 en première position des résultats sur Google Images.

L’intention de départ de Google, implanté sur le marché chinois depuis 2006, était de rentrer sur un territoire plutôt fermé et de tenter d’apporter un maximum d’informations, quitte à devoir faire des concessions en termes de filtrages pour cela. Il semble qu’aujourd’hui, cette politique se solde par un constat d’échec.

Le n°1 mondial des moteurs de recherche (néanmoins derrière Baidu en Chine) est bien conscient que sa nouvelle décision pourrait lui coûter la totalité du marché chinois : « Nous reconnaissons que cela pourrait bien signifier la fin de Google.cn et potentiellement de nos bureaux en Chine ». D’autant que les autorités pourraient parfaitement envisager de bloquer les domaines Google (Google, Gmail, Youtube…) comme ils l’ont déjà fait à plusieurs reprises, par exemple en juin 2009…

Source & traductions : PC INpact

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.