France.fr ne rouvrira que fin août (MàJ)

12

www.calendes.gr

Le site officiel de la France, lancé en grandes pompes le 14 juillet et immédiatement indisponible, n’a toujours pas rouvert ses portes à l’heure actuelle. Aux dernières nouvelles, son lancement se voit repoussé à « la deuxième quinzaine d’août »

Depuis le 14 juillet, ce message d’erreur est associé, dans le monde entier, à l’image de la France. Voilà le triste constat que l’on peut faire de ce lancement loupé pour France.fr, pour des raisons qui ne semblent même pas très bien définies. Régulièrement changé, le message d’accueil a évoqué, tour à tour, un problème de « capacité » des serveurs, puis un problème de « configuration » de ceux-ci…


Des « audits sur les causes des défaillances techniques » auraient été réalisés et permettraient au site de voir le jour, pour de bon, fin août. On sait d’ores et déjà qu’une nouvelle version, « dotée d’une dimension participative », verra le jour en novembre.

Au-delà du désastre d’ordre technique, il s’agit surtout d’un bel exemple de gaspillage d’argent public. A l’heure actuelle, le “lancement” de France.fr aurait déjà coûté plus de 862 000 euros (selon Les Echos), soit la moitié de son budget total, pourtant déjà très élevé pour un site web…

De son côté, le SIG (Service d’information du gouvernement) pense déjà avoir à « changer d’hébergeur ». No comment…


Mise à jour 13:05 : face à l’image d’un tel ratage, des hébergeurs privés se sont portés volontaires pour prendre en charge le bébé à leurs frais.

Frédéric Montagnon, directeur d’Overblog, n’a pas mâché ses mots : « Nous sommes prêt à donner un coup de main pour France.fr, par citoyenneté… Un contact à nous donner pour stopper le massacre ? », a-t-il lancé, à destination de Nathalie Kosciusko-Morizet.

Octave Klaba, directeur du premier hébergeur français et européen OVH, a fait une proposition similaire. Dans la dernière newsletter OVH, on peut lire la déclaration suivante : « Ovh se propose d’apporter son aide et d’héberger ce projet gratuitement durant 1 an avec autant de serveurs, de la bande passante et d’homme qui seront nécessaire pour maintenir le projet en fonctionnement et encaisser toutes les montée en charge qui se présenteront ».

Bien entendu, l’initiative est généreuse mais pas totalement désintéressée : pour l’une ou l’autre des sociétés, réussir à récupérer l’hébergement du site officiel de la France vaudrait bien quelques cadeaux de bienvenue… 😉

Source : ZDnet.fr, Clubic

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

12 commentaires

  1. Et ovh qui propose d'héberger gratuitement le site pendant un ans sur une infra évolutive... Si ils saisissent pas l'offre, ça me ferais sacrément chier en tant que contribuable... Pour le cout de l'infra sous-dimensionner possible, mais un site "trop complexe", à voir surtout pour un site fait à partir de 0...

  2. C'est SURTOUT un énorme gâchis en terme d'image de la France sur le plan de la technologie. Que ça bogue, ce n'est pas normal. Que ça bogue plusieurs jours, c'est risible. Que ça bogue plusieurs semaines, c'est la preuve d'une inconséquence dramatique... Parce que les TGV et les centrales nucléaires, c'est bien. Mais les technologies dites "nouvelles" sont quand même l'avenir d'une partie majeure de notre économie. Et rappelons qu'il s'agit d'un simple site Internet, ce n'est pas un ERP très complexe... Misère encore et toujours... :-(

  3. En attendant on pourrait en profiter pour montrer qu'en France on a de l'humour en mettant sur la page d'accueil, à la place de :"France.fr, site complet et complexe, est momentanément indisponible." Site en greve ou L'équipe de développeur est coincée dans le bus :P

  4. J'ai connu ça chez un "client" : Application développée par un prestataire "A". Hébergement confié à un prestataire "B". Tests de montée en charge confiés à un prestataire "C". Officiellement tout était Ok. Résultat deux heures après la mise en ligne le site s'effondre. Branle-bas de combat. Recherche des responsabilités (pas des causes). Échanges d'amabilités entre les prestataires. Puis des décisions : Changement d'hébergeur. Remplacement du logiciel "système de gestion de contenu" issu du libre pour un "vrai" logiciel professionnel beaucoup plus cher, consommant beaucoup plus de ressources. En fait, le problème venait du fichier log (journal des anomalies). Le disque, sur lequel ce fichier était hébergé, était plein. Ne pouvant ajouter une information au journal, le logiciel générait une anomalie qui devait enregistrer dans ce même journal le fait que le journal était plein. Mais comme cet enregistrement ne pouvait se faire, cela engendrait une nouvelle anomalie qui cherchait à nouveau à compléter le journal. Ce qui générait une anomalie... Bref, le traitement des anomalies utilisait toutes les ressources du système alors qu'il n'y avait que très peu d'utilisateurs. Et même plus du tout... Les prestataires c'est bien ! Encore faut-il avoir un minimum d'expérience en interne. Comme disait un de mes manager : "Nous ne sous-traiterons que ce que nous savons faire !"

  5. Bonsoir, A mon avis, cela ne doit pas être forcément un problème du à l'hébergement car l'hébergeur de www.france.fr est integra.fr, un hébergeur renommé et spécialisé dans les hébergements de haute-disponibilité (voici la page de leurs références : http://www.integra.fr/references, c'est intéressant ...) Je pense plutôt que la cause vient de l'équipe qui a conçu le site web (qui peut être très rapidement complexe) Le top serait que l'on puisse connaitre la VRAI CAUSE et non des rumeurs du style "La France ne sait plus rien faire de correct ... " et patati et patata ... si quelqu'un a des infos, ce serait intéressant ;-)

  6. Nabbox a écrit :
    le boulot a nécessité un an de travail, donc le travail ça se paye, logique qu'on arrive à ces montants
    On ne conteste pas le montant. On déplore le fait que pour 862.000 euros, on n'ait *rien*.

  7. Nabbox a écrit :
    L'hébergeur OVH ne tiendrait pas la charge mes amis... et beaucoup parle sans rien savoir ! Papik92 est plus intelligent, il voit de quoi il en résulte... puisqu'il a déjà eu un cas similaire. Un site Internet de cette ampleur ne se gère pas comme un blog :)... Et le boulot a nécessité un an de travail, donc le travail ça se paye, logique qu'on arrive à ces montants.
    Oui il faudrait un truc plus costaud, un société avec de gros tuyaux et des datacenters dans le monde, du peering, du transit, pas une société comme OVH qui ne gère que des blogs ... Théorie du savoir et du parachute, quand on en a pas, on s'écrase ... http://www.ovh.com/fr/apropos/ovh_infrastructure.xml D'ailleurs ils ont sortie leur magazine, pour une petite boite c'est pas mal :lol: C'est du troll mais une énormité pareil ...

  8. Je ne crois pas qu'il soit nécessaire de changer d'hébergeur, de changer de logiciel. Mon exemple était justement pour montrer qu'un problème bénin pouvait avoir de graves conséquences. Il aurait suffi de changer de disque le fichier "log" ou simplement faire le ménage sur le disque d'origine. Par contre, pour le site France.fr, si j'en crois certains témoignages ( La chasse au bug est lancée ) il y avait beaucoup à corriger : Dès le deuxième jour, certains prétendaient être arrivés sur la page d'administration du site. Pour un qui s'en vante, combien en ont profité ? Modifications de pages, ajout d'espions, de virus, etc. Et peut être même changement de mots de passe ! Que c'est bon de ne pas être sur ce projet !

  9. On supprime la garden party sois disant pour faire des économies... Et ils ont claques 860 000 euros pour un site internet qui n'a jamais marché et dont il faut dire que tout le monde se fout, a par pour l'argent jeter par les fenetres. Non sincérement si on veut faire des économies le 14 juillet on supprime le défilé la on fera réellement des économies.... Bref ils prennent des mesures symbolique pour nous conditionner psychologiquement a la hausse des impots et a la hausse de la TVA. Pendant ce temps la mere Bettencourt elle a reçu un cheque de 100 briques des impots Vous savez la folle qui peut donner des centaines de million d'argent de poche a son ami photographe... Qui a dit déja que le neo libéralisme c'est le communisme des riches ?

  10. Réagir sur le forum