Chrome 15 se lustre les apps

7

Toujours à l’heure pour une nouvelle version de son navigateur, le géant Google a déployé mardi la quinzième version majeure de Chrome auprès des utilisateurs.

Outre les raffinements et corrections de bugs habituels, Chrome 15 se résume en une seule grande nouveauté : une nouvelle apparence pour la page de nouvel onglet par défaut. Plus épurée, elle entend faire la part belle aux “apps” sur lesquelles mise Google : celles-ci sont désormais affichées en parallèle des miniatures correspondant aux pages les plus visitées.

Google profite de l’occasion pour offrir un lifting à son magasin d’applications en ligne, le Chrome Web Store, désormais plus graphique et moins austère, prenant la forme d’une mosaïque d’images.


Malgré les efforts de l’éditeur, jusqu’à présent, les apps à la sauce Google n’ont pas réellement réussi à convaincre le public de leur utilité ; pensées avant tout pour les Chromebooks, ces fameux PC à bas prix fonctionnant sous Chrome OS, une majorité d’entre elles ne sont que des raccourcis vers une page web…

Si vous utilisez déjà Google Chrome, la mise à jour doit s’installer automatiquement et silencieusement lors de votre utilisation du navigateur. Sinon, vous pouvez télécharger Google Chrome 15 sur son site officiel.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

7 commentaires

  1. Avec le temps, mon attitude s'est confirmée, pour subjective qu'elle soit : je suis complètement réfractaire a des mises à jour aussi rapprochées. Un navigateur est un outil, qui, comme tous les autres outils, doit répondre à mes besoins et s'adapter à eux, et que je dois maîtriser pour qu'il me rende service et devienne "transparent" dans mon quotidien. Il n'est pas une fin en soi et il est hors de question que je passe mon temps à me demander la nature des nouveautés, dans quelle mesure je dois m'y adapter et le cas échéant le faire. Même si j'ai une certaine admiration pour Google pour ses démarches d'"usabilité" (et une énorme crainte de sa gestion des infos privées...), je fuis de ce fait Chrome. Et redoute que Mozilla ne s'enferre dans cette voix. Je ne parle même pas des effets désastreux en entreprise qui ne peuvent retester leurs applis à ce rythme d'enfer et se réfugient donc chez Microsoft.

  2. Je vous rejoins sur la fréquence des mises à jour (beaucoup de bruit pour pas grand chose) et l'inutilité patente de ces apps... Par contre je suis pas d'accord avec Fourvin sur la compatibilité, notamment en entreprise : depuis le début que j'utilise Chrome, les standards du web ont toujours été scrupuleusement respectés, la stabilité est exemplaire, et je n'ai jamais vu de problème apparaitre avec une nouvelle version même en attaquant des cloud-apps bourrées d'ajax comme des ERP en ligne. Firefox m'a par contre dégouté, s'alourdissant avec le temps. C'est devenu un mastodonte. La goutte d'eau, ça a été les "persona". Sur mon portable pas tout jeune, il lui faut 30 secondes pour s'ouvrir, contre 10 secondes max pour chrome.

  3. Fourvin a écrit :
    Avec le temps, mon attitude s'est confirmée, pour subjective qu'elle soit : je suis complètement réfractaire a des mises à jour aussi rapprochées. Un navigateur est un outil, qui, comme tous les autres outils, doit répondre à mes besoins et s'adapter à eux, et que je dois maîtriser pour qu'il me rende service et devienne "transparent" dans mon quotidien. Il n'est pas une fin en soi et il est hors de question que je passe mon temps à me demander la nature des nouveautés, dans quelle mesure je dois m'y adapter et le cas échéant le faire. Même si j'ai une certaine admiration pour Google pour ses démarches d'"usabilité" (et une énorme crainte de sa gestion des infos privées...), je fuis de ce fait Chrome. Et redoute que Mozilla ne s'enferre dans cette voix. Je ne parle même pas des effets désastreux en entreprise qui ne peuvent retester leurs applis à ce rythme d'enfer et se réfugient donc chez Microsoft.
    Ou bien vous faites parti des utilisateurs qui attendent de leur navigateur qu il puisse les emmener sur Internet point, et dans ce cas la inutile de faire des mises a jours , les versions antérieures de chrome fonctionnent parfaitement. Ou bien vous faites parti des utilisateurs qui veulent les dernières nouveautés avant tout le monde et dans ce cas une mise a jour de 6 secondes suffit ( a raison d'une fois tout les 2 mois en moyenne ) Je trouve ca bien d'avoir le choix , plutot que de s'entendre dire , il y aura une mise a jour par an et pour tout le monde que ca vous plaise ou non on s'en fout. Chez Microsoft il y a en moyenne 5 mises a jours par semaine sur un poste Windows 7 équipé d'Office, dans beaucoup de boites les mises a jours ne sont tout simplement pas appliquées, et encore on ne parle pas d'améliorations mais de boucher des failles ... donc non les entreprises ne choisissent pas Microsoft pour les mises a jours.

  4. Je rejoins hiroko sur le problème des mises à jour en entreprise. Utilisant Chrome et IE pour une application antique développé pour IE je confirme que les maj Chrome sont depuis le début totalement transparente et pour le moment c'est encore l'un des navigateurs le moins gourmand en ressources système (très utile sur un serveur TS par exemple). IE à chaque mise à jour majeur il faut réécrire une partie de l'application sinon on a que des mauvaises surprises à tel point qu'on évite tout ce qui ressemble de prêt ou de loin à une maj MS. Au niveau système c'est d'autant plus l'enfer avec des reboot même sur un système dont la policies fixe l'autoupdate à Off!! Tant que Google optimise son code et reste dans la ligné de la compatibilité je reste 100% prescripteur de Chrome pour les utilisateurs.

  5. J'ai un problème avec cette nouvelle version : j'ai beau chercher je n'arrive pas à faire disparaitre les miniatures des sites les plus visités présentes sur la page "nouvel onglet". Avant c'était possible de les faire disparaitre, ou plus exactement de les masquer, mais là je ne vois vraiment pas comment faire et ça m'énerve pas mal ! En + je suis sûr que je ne suis pas le seul à ne pas vouloir de ce système de sites les plus visités... Quelqu'un aurait-il une solution ?

  6. Réagir sur le forum