OVH : un retour à la normale dès aujourd’hui pour Strasbourg ?

0

Cela fait maintenant près d’une semaine que l’un des centres de données d’OVH situé sur Strasbourg a été victime d’un incendie gigantesque et particulièrement dévastateur, détruisant notamment en partie SBG1 mais SBG2 en intégralité, coupant le flux de bon nombre des serveurs qui y étaient hébergés.

Les locaux étant désormais sécurisés et plus particulièrement au niveau de l’alimentation électrique, rien ne semble désormais s’opposer à ce que l’ensemble des services proposés soient rétablis dans les plus brefs délais, ce qui pourrait être fait dès aujourd’hui.

Seule exception, SBG4 qui nécessite la reconstruction d’une ligne de 20 000 volts, engendrant forcément des délais supplémentaires, mais dont on présume une remise en service avant la fin du mois de mars.

Un rétablissement partiel et par catégories de services.

La restauration physique du site ou tout du moins cette mise en sécurité, devrait permettre le rétablissement de l’ensemble des services mails sur l’un des sites moins affectés, grâce notamment à l’installation d’un certain nombre de machines non encore exploitées mais qui seront dans les heures ou jours à venir, consacrées à une partie de la clientèle d’OVH située sur le Nord de la France et particulièrement impactée.

Pour l’heure, en dehors de la responsabilité évoquée d’un onduleur dans le départ de l’incendie, aucune précision n’a été apportée quant aux circonstances dans lesquelles le sinistre est survenu.

Elles sont pourtant l’objet d’un certain nombre de spéculations les plus diverses et variées, et notamment une revendication de la part de militants écologistes convaincus ; une responsabilité qui n’est en aucun cas établie et qui tient plus de la fantaisie.

Le bilan est cependant lourd pour OVH non seulement en termes d’infrastructures, puisque le feu a détruit le bâtiment SBG2, structure métallique de cinq étages et 500 m² au sol abritant des baies informatiques, endommagé une partie du bâtiment SBG1, préservant uniquement SBG3 ET SBG4, mais créant surtout un préjudice important auprès des partenaires commerciaux d’importance lui ayant confié leurs données pour hébergement.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Comments are closed.