Calvados et haut débit : 400€ pour combler les zones blanches

1

On a tendance à trop souvent résumer la « fracture numérique » à une bataille entre abonnés dégroupés et abonnés non-dégroupés… jusqu’à oublier qu’en France, il y a encore une petite partie de la population qui ne peut toujours pas bénéficier de l’ADSL.

Dans le département du Calvados, cette proportion atteint presque 5% de la population.

Le Conseil Général du Calvados a donc décidé de consacrer des aides aux foyers inéligibles à une offre ADSL : jusqu’à 400€ pour permettre l’abonnement à une offre satellite ou Wimax. Une opération qui coûtera pas moins de 500.000€ au département.

Rappelons que le Calvados, dans un souci de réduire autant que possible ces fameuses zones blanches, avait déjà consacré des aides au déploiement du Wimax, en partenariat avec Altitude Telecom.

Anne d’Ornano, présidente du Conseil Général, parle cette fois-ci de « mesure d’urgence » et annonce d’ores et déjà, après la disparition des zones blanches, son intérêt pour le très haut débit (fibre optique).

Pour plus d’informations sur la demande de subvention, vous pouvez appeler le numéro de téléphone mis en place : 02 31 57 14 44 (de 8h30 à 17h30).

Source : Ouest-France (via Ariase)

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

1 commentaire

  1. A chaque fois que j'aperçois le mot "satellite", ca me donne des frissons. A l'heure où les dernières zones non fibrées (afrique de l'est notamment) se battent pour s'en débarrasser, les collectivités locales françaises s'apprêtent à sortir des sommes conséquentes pour sponsoriser ce type de connexion, qui n'a que des inconvénients. Quant au Wimax, ca ressemble de plus en plus à une technologie mort-née. En attendant la fibre à domicile (faut peut-être pas rêver non plus), les collectivités locales devraient plutôt s'appuyer sur leurs relais politiques pour amener "l'opérateur historique" à installer des NRA-HD ou NRA-ZO, que débourser des sous pour des technologies alternatives pourries.

  2. Réagir sur le forum