4 Nouveaux NRA en Vendée

0

Fiat lux !

Le conseil général de Vendée vient d’annoncer l’ouverture de 4 nouveaux centraux téléphoniques (NRA, ou nœuds de raccordement abonnés) sur le département.

Ces NRA sont de type NRA-ZO, ou « Zone d’ombre ». Ils sont destinés à apporter l’ADSL dans des zones où il n’était pas encore disponible à cause de la longueur des lignes téléphoniques concernées.

Les travaux, d’un montant d’un demi-million d’euros sont réalisés par France Telecom et ses sous-traitants et ont été financés par le département. Ils permettront à 128 nouveaux foyers d’avoir accès au haut débit (2 Mb/s minimum) et à 198 autres de voir leur débit amélioré.

Font donc leur entrée :

-  ASM85 – AIGUILLON LA POINTE,

-  GNH85 – LA GARNACHE LA BOURSAUDIERE,

-  PPC85 – SAINT PHILBERT PONT CHARRAULT, et

-  ZVC85 – LA CHAIZE LE VICOMTE LA LIMOUZ.

Le communes concernées sont La Garnache, l’Aiguillon-sur-mer, la Chaize-le-Vicomte, Saint-Florent-des-bois, la Réorthe et Chantonnay (Saint-Philbert-du-Pont-Charrault).

Une bonne affaire ?

Le département se targuait déjà de proposer le haut débit à tous ses foyers, via l’utilisation du Wimax et du satellite. La mise en place de ces NRA-ZO avait donc pour seul but d’améliorer le confort d’accès à Internet pour ses administrés.

Avec un coût de plus de 1 500 € par ligne concernée (ou près de 4 000 € si l’on ne tient compte que des lignes qui n’étaient pas encore éligibles à l’ADSL), on peut se poser des question quand à la rentabilité de l’opération.

N’oublions cependant pas que les zones dont nous parlons n’étaient bien entendu pas desservies en Wimax. Seul le satellite était donc disponible, avec sa latence énorme, ses débits limités et ses quotas d’utilisation d’un autre siècle. Les personnes concernées apprécieront certainement l’évolution à sa juste valeur.

Pour rester dans les détails qui fâchent, notons que l’annonce arrive au moment où nous attendons impatiemment que les choses bougent côté dégroupage en Vendée, et où l’ARCEP recommande de limiter ce type d’investissement du fait des risques pour la concurrence.

Mais le procès semble ici déplacé. La suppression de 198 lignes éligibles à l’ADSL sur 4 « anciens » NRA ne devrait pas remettre en cause la rentabilité (ou la non-rentabilité…) de leur dégroupage. On regrettera juste qu’étant donné le faible nombre de ligne raccordées sur nouveaux NRA-ZO (80 en moyenne), il est fort probable qu’ils ne soient pour leur part jamais dégroupés par un opérateur alternatif. La TV par ADSL devrait donc encore longtemps y rester un rêve inaccessible.

Partager

A propos de l'auteur

[Rédacteur] Geek. Hacker.

Les commentaires sont fermés.