Etat des lieux du Haut-Débit en Aquitaine

0

 

Le 16 décembre dernier était organisé par l’association Aquitaine Europe Communication (AEC) une conférence sur le Haut-Débit en Aquitaine, à la Cité Mondiale de Bordeaux.

Les nombreux intervenants présents (France Telecom, LD Collectivité, ARCEP, IDATE etc) ont permis de dégager des informations assez intéressantes sur la desserte (et son avenir) en Haut-Débit de la région.

Tout d’abord, la synthèse mise en ligne par l’AEC fait la part belle aux chiffres :

  • En Aquitaine donc, 50% des particuliers seraient situés dans une zone dégroupée par au moins un opérateur alternatif. Ce chiffre nous parait tout de même un peu surestimé, nos estimations faisant apparaitre un pourcentage plus proche de 40%.
  • Le nombre de lignes éligibles ADSL à progressé de 12% en 2005. Une conséquence des fameuses chartes « Département Innovant » (qui n’ont d’ailleurs d’innovant que le nom) de France Télécom ? Pas si sûr…
  • Et que ces mêmes lignes éligibles ADSL représentent 89% du total de lignes FT

Le résumé continue ensuite sur les réseaux Haut-Débit d’initiative publique, en révélant une petite statistique qui parle d’elle même « en France, au 3ème trimestre 2005, sur 52 NRA dégroupés, 42 l’ont été grâce aux réseaux d’initiative publique« . C’est dire l’importance primordiale des réseaux Haut-Débit des collectivités publiques pour étendre le dégroupage (et un bon nombre l’ont compris en Aquitaine !).

En parlant de réseaux Haut-Débit, l’AEC nous présente également diverses cartes ayant atrait au Haut-Débit bien entendu.
L’une d’entre elles représente tous les réseaux d’inititive publique construits, ou en projet, dans l’Hexagone.
Et surprise pour nous, apparaisent les projets de MACS (Maremne Adour Côte Sud, dans les Landes, projet dont nous n’avons toujours pas de détails…), et, moins surprenant tout de même, celui de l’agglomération de Périgueux 🙂

Une autre carte est censée représenter le débit disponible. Je dis bien « censée », car elle est bien plus théorique que réaliste, indiquant la disponibilité de hauts-débits (4 mbits et +), sur des zones où il ne sont pas disponibles (NRAs non fibrés).

Pour les curieux, cette présentaiton PowerPoint comporte aussi une cartographie des différentes fibres optiques en place en Aquitaine, utilisés par les opérateurs alternatifs, mais aussi par les opérateurs de transit international, tels Telia…).

Lors de cette conférence, la question du WiMax a également été évoquée pour couvrir à terme les zones blanches en DSL. Ce ne sera qu’une très maigre consolation pour les personnes concernées, vu la faiblesse du débit WiMax…

Nous pouvons tout de même regretter que la question de l’accès à Internet via fibre optique (FFTH) a été à peine efleuré (et encore, uniquement dans le cas des offres pour entreprises), alors que dans notre région se situe la ville pionnière en la matière (Pau et PBC !)…

Un grand merci à Alexandre Modesto, et ses désormais celèbres « Lectures Web » 🙂

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.