Sud des Landes : infos du réseau MACS

0

 

Cela va sans doute ravir les Landais de passage : nous avons de nouvelles informations sur le projet de réseau à Haut-Débit mené par la communauté de communes Maremne Adour Côte Sud (MACS) !

Avant de livrer en pâture les informations dont nous disposons, je souhaiterais remercier Eric Kerrouche, vice-président de MACS, sans qui nous ne saurions rien 😉

Commençons par la partie la plus concrète et visible : la couverture du réseau.

L’objectif revendiqué par la communauté de communes est d’arriver à toucher 100% de la population.
Bien entendu, tous ne pourrons être logés à la même enseigne, et ce pour des raisons financières (partie abordée avec plus de détails un peu plus loin…) : environ 85 à 90% seront concernés par un raccordement en fibre optique (neutre !) de leur central téléphonique (NRA), le reste se fera sûrement grâce au WiMAX (à noter que l’ARCEP n’a encore reçu aucune demande de fréquence WiMAX pour le territoire de la communauté de communes).

Il semblerait que la couverture WiMAX ne serait réalisée que sur les communes ne disposant que de petits NRA, pas rentables du tout à dégrouper pour les opérateurs.

Pour information, voici les plus petits NRA de MACS (nombre de lignes inférieur ou égal à 1000) :

  • Azur (AZU40) : 500 lignes
  • Magecq (MG640) : 1000 lignes
  • Messanges (MES40) : 1000 lignes
  • Saint André de Seignanx (SAS40) : 1000 lignes
  • Saint Jean de Marsacq (SJM40) : 1000 lignes
  • Saint Martin de Hinx (SMH40) : 1000 lignes
  • Saubrigues (SUB40) : 1000 lignes

Attention : cette liste n’est là qu’a titre informatif ! En effet, il est tout à fait probable que certains des NRA cités soient choisis pour être raccordés en fibre optique !

Puisque nous parlions d’opérateurs, il faut savoir que MACS à contacté tout le monde, sans exception. Tous les opérateurs sont les bienvenus pour faire avancer le projet !

Comme dit précédement, pour que le projet soit attractif pour les opérateurs, il faut qu’il soit rentable.
Et c’est bien là le plus gros problème du dossier, vu l’aménagement atypique du territoire de MACS (population assez concentrée au Sud de la communauté).

Pour ne pas réitérer le problème existant au sein du réseau du Conseil Général des Pyrénnées-Atlantique (IRIS64, dont Free dénonce le coût trop élevé de mise à disposition des fibres optiques), il va donc faloir faire des concessions (le WiMAX cité plus haut), mais également veiller à ne pas engager de très onéreux travaux de génie civil lorsque ce n’est pas utile.

En effet, MACS est d’ores et déjà traversé par plusieurs fibres optiques : citons par exemple celles de RTE (réseau ROSE).

Malgré tout, le coût de ce projet de réseau Haut-Débit est actuellement estimé à plusieurs millions d’euros.
La priorité de la communauté de communes se situe donc maintenant au montage financier, en concertation avec l’Etat, les opérateurs etc.

Il serait donc hasardeux de donner dès à présent une date d’ouverture du réseau, mais il est imaginable que celle-ci pourrait arriver d’ici 1 à 2 ans.

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.