Charente : Cognac se prépare et Angoulème s’étend

1

Le dégroupage ou non d'une ville ou d'un quartier sont souvent entourés de bien des mystères. Et les cartes prévisionnelles ne peuvent que rarement aider à les résoudre : certaines zones sont parfois indiquées comme dégroupées à tort, d'autres sont flanquées d'une date plus que dépassée mais dans certains cas, de bonnes surprises se produisent, comme aujourd'hui pour plusieurs communes de Charente.

En effet, la « banlieue » dégroupée d'Angoulème continue à s'étendre alors que Cognac s'initie aux joies du dégroupage. Les équipements ne sont pour l'instant pas actifs mais ils ont tous été déclarés cette nuit.

Sont ainsi concernées les communes suivantes :

  • CHF16 – CHATEAUNEUF : Angeac Charente, Birac, Bonneuil, Bouteville, Chateauneuf sur Charente, Eraville, Jurignac, Malaville, Mosnac, Nonaville, Roullet Saint Estephe, Saint Simeux
  • GAM16 – COGNAC GAMBETTA : Chateaubernard, Cherves Richemont, Cognac, Criteuil la Magdeleine, Gimeux, Javrezac, Louzac Saint Andre, Merpins, Saint Laurent de Cognac, Salles d Angles
  • GEL16 – COGNAC GELINES : Bourg Charente, Boutiers Saint Trojan, Chateaubernard, Cognac, Gensac la Pallue, Julienne, Nercillac, Saint Brice
  • GLP16 – GENSAC LA PALLUE : Gensac la Pallue, Gente
  • NSC16 – NERSAC : Champmillon, Couronne (La), Nersac, Roullet Saint Estephe, Sireuil, Trois Palis
  • SEG16 – SEGONZAC : Angeac Champagne, Juillac le Coq, Lignieres Sonneville, Mainxe, Saint Preuil, Segonzac, Verrieres

L'activation des DSLAM se produit généralement une à deux semaines après leur activation mais ils peuvent tout aussi bien être activés dans quelques heures ou dans quelques mois…

Partager

A propos de l'auteur

1 commentaire

  1. bonjour petite question : on voit qu'avec la déclaration de ces NRA, en gros, Free contourne la base militaire se trouvant au sud de Cognac (c'est normal, zone militaire), par contre les NRA qui se trouvent au sud de la base,et notamment ANC16, se retrouve doublement isolé : pas assez de monde, et la base. Je pense que de SEG16 ou GLP16, il y a quelques kilomètres et comme c'est la campagne (et oui c'est quand meme pas la grosse agglomération ici), avec un bon tracé on pourrait contenter tout le monde. donc voila ma question : les maires concernés (ou plutot qui ne sont pas concernés par cette vague de dégroupage) peuvent ils avec l'aide de la loi des paquets telecoms 2004 s'entendre avec Free et l'Etat pour faire les quelques km de fibres qui permettraient à tous les villages d'avoir l'offre Free (dans un premier temps), un peu comme on a vu pour le creusot (à échelle plus réduite) ? Procédure, pétition, contacts..si quelqu'un a des suggestions merci d'avance.

  2. Réagir sur le forum