Les oubliés du haut débit

0

 

France Telecom annonçait avoir couvert 100% des centraux téléphoniques du Département du Bas-Rhin à l’ADSL lors d’une href= »http://www.francetelecom.com/fr/votre_region/alsace_lorraine/att00020635/051221Hirschland.pdf »target= »_blank »>inauguration dans la commune de Hirschland
le 15 décembre 2005.

L’opérateur historique précisait qu’il tenait ses engagements avec un an d’avance par rapport à la charte départements innovants mais on constate qu’il ne se passe pas une semaine sans qu’une commune ne se manifeste pour marquer son mécontentement face au désintérêt de l’opérateur historique. Le grief porte sur des promesses d’éligibilité au haut débit qui n’est pas tenue.

Kogenheim fait partie de ces communes. Ce n’est pas faute d’avoir tout essayé ; jusqu’à faire une pétition de 138 signatures et en rappelant qu’il y a quelques années Thierry Breton (alors PDG de France-Télécom et aujourd’hui ministre de l’économie) promettait : « Dès que 100 clients d’une même zone demandent à bénéficier de l’ADSL, France-Télécom s’engage à ouvrir un accès haut-débit. »

 

Aux orties les promesses ?
Kogenheim est trop loin du répartiteur situé à Benfeld qui est, comble de l’ironie, dégroupé. Gaston Schmitt, maire de Kogenheim, multiplie les contacts avec Philippe Richert, sénateur et président du conseil général , François Grignon sénateur et Jacqueline Masson directrice de France Télécom.
Malgré tout le Re ADSL permet de couvrir une petite partie de la commune en ayant un débit de 512/128.
Mais il y a toujours des exclus. La sénatrice Esther Sittler en a parlé a Christian Estrosi, ministre délégué à l’aménagement du territoire lors de son récent passage en Alsace. Mais le problème est connu et il en avait été question dernièrement lors d’une href= »http://www.interieur.gouv.fr/rubriques/c/c7_le_ministre_delegue/c22_discours_mindel_am_ter/2006_03_15_reunion_crip »target= »_blank »>réunion du CRIP
(Comité des réseaux d’initiative publique). Bien sur il est question du Wimax mais ce ne serait pas avant la fin de l’année, voir l’an prochain.

France Telecom aurait proposé à Kogenheim de se raccorder sur la fibre qui passe le long de la voie ferrée pour un coût de 57000 Euros mais la municipalité s’est refusée à avancer cette somme alors que les autres communes peuvent bénéficier de cette technologie sans débourser le moindre centime.
Après Kogenheim, au tour de Pfulgriesheim qui se manifeste sur une page de son site en regrettant que France Telecom fasse la sourde oreille.
Et puis, non ce n’est pas finit, le maire de Hombourg regrette également que les communes de Hombourg, Petit Landau n’aient pas l’Adsl.

Pendant que France Telecom déploie son plan NRA-HD il n’y a plus d’investissements dans des zones où le particulier n’ira pas forcément prendre son abonnement Adsl chez l’opérateur historique.
Vous avez dit NRA-HD ? Oui vous savez les NRA que France Telecom doit déployer afin de réduire les lignes trop longues. Ceux qui sont en prévisions dans le Bas-Rhin concernent uniquement les zones artisanales et industrielles.

Pour conclure il est compréhensible d’attendre une technologie différente afin de résorber cette fracture mais les promesses faites à tous les niveaux ont de quoi agacer.

Update jacques (24/06/06) 08:00

**************
Modification :
**************
On peut jouer sur les mots. Vous êtes nombreux a me le faire remarquer.

France Télécom a pris l’engagement de couvrir 100% des NRA au Haut Débit à fin 2006. C’est chose faites en Alsace.

Thierry Breton promettait : « Dès que 100 clients d’une même zone demandent à bénéficier de l’ADSL, France-Télécom s’engage à ouvrir un accès haut-débit. »

Alors ? L’accès haut débit est-il ouvert ?
Oui si on sous entend qu’il est fait au niveau du NRA.
Non si on tient compte du client final.

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

Les commentaires sont fermés.