Le réseau câble de la vallée de la Doller

2

Les réseaux Haut débit en Alsace :
Etat des lieux – épisode 1

 

Roger Gaugler président de la comcom de la Doller et du Soultzbach a présenté le 2 février au forum Alsace Connexia le raccordement du réseau câblé à la boucle régionale.

Au pied du ballon d’Alsace s’étend la vallée de la Doller. C’est la vallée la plus méridionale des Vosges. Elle comprend 17 villages et 15000 hab. Le plus petit est Sickert avec 320 habitants. Masevaux 3400. Cette petite présentation géographique et démographique montre que la vallée n’a rien pour attirer les grandes entreprises.


Une vallée en crise :

Longtemps les usines textiles et métallurgiques ont profité de la Doller pour prospérer. Mais dans les années 70 la crise frappe durement et celles ci ferment les unes après les autres. Les villages se rassemblent sous la forme d’une intercommunalité à vocation économique.

Une réception télévisée impossible :

Cette vallée est tellement isolée que la réception TV est impossible. Le gouvernement lance en 1975 un programme de résorption des zones d’ombre et la vallée en profite. La réception télévisuelle est quasiment impossible et la création d’un réseau câblé va y pallier grâce à TDF de 1976 à 1980. Mais ce réseau ne s’adressait qu’à 3 ou 4 communes qui sont vraiment en zone d’ombre. L’intercommunalité prend l’initiative de faire poser des gaines vides. Au cas où. Elle a du flair.
Vous me direz « quel rapport entre la télé et la crise ? » …On y vient…

Le câble arrive :

En 1980 une entreprise d’électricité locale se lance dans le câblage et devient ainsi opérateur. Elle câble en premier son village d’origine d’Oberbruck puis le SIVOM suit cette impulsion et finance les liaisons entre les communes. La demande est forte pour avoir les chaînes suisses et allemandes et TDF n’était pas en mesure de les fournir. Cet opérateur le peut. Le réseau se déploie et en 2001 l’ensemble des 17 communes est raccordée et peut également fournir Internet par le câble. En 2005 la connexion à la boucle régionale à Haut débit permet d’avoir les mêmes services que dans les grandes villes. Le débit augmente.
La zone d’activités du Pont d’Aspach est ouverte à l’ensemble des opérateurs et permet de conserver des emplois. Beaucoup d’entreprises viennent même sur ce territoire pour profiter du réseau à très haut débit. Mr Gaugler a exposé avec précision ce qui permet aujourd’hui de valoriser cette vallée et de rebondir.

Les initiatives communautaires en faveur des TIC ont également permis d’équiper les écoles en matériel informatique de 150 postes depuis 2002. Certaines écoles étaient encore équipées de TO7. Il dit lui-même que c’est en favorisant la formation que la vallée gardera ses emplois et ses habitants. Aujourd’hui un dossier a été déposé pour faire partie des « pôles d’excellence rurale » suite à un appel a projets lancé par les ministères de l’Agriculture et de l’Aménagement du territoire.
C’est un projet de pôle d’excellence technologique pour des productions industrielles, artisanales et de service localisées. Celui ci permettrait la création d’un espace de formation et de séminaire, pour répondre à l’importante demande des professionnels et des scolaires aux technologies de l’information et de la communication. Cet espace occuperait les locaux d’une ancienne colonie de vacances de Dolleren.
Le projet repose aussi sur la création d’une pépinière d’entreprises, qui pourrait accueillir une dizaine de sociétés.

Et pour finir il ne faut pas oublier que les particuliers bénéficient de ce réseau pour accéder aux offres des opérateurs tiers.

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

2 commentaires

  1. Réagir sur le forum