Est Vidéo augmente ses tarifs

0

Le dernier conseil municipal de la commune d’Ingwiller (67) n’a pu que constater l’augmentation de tarifs de l’opérateur Est Vidéo. Une augmentation généralisée sur l’ensemble du réseau câblé alsacien.

D’après la convention établie entre la commune d’Ingwiller et le câblo-opérateur Est Vidéo, ce dernier est tenu de prévenir par courrier de toute augmentation tarifaire. Le courrier envoyé à la mairie annonce que le tarif de l’abonnement sera désormais de 29,90 euros et passera à 32,90 euros un an plus tard pour la télévision en formule numérique de base.

L’opérateur avance le fait qu’il a réalisé d’importants investissements afin de faire évoluer le réseau et permettre aux abonnés de bénéficier d’un bouquet de chaînes numériques. L’histoire ne dit pas si les abonnés désirent ou pas un bouquet numérique et s’ils ne préfèrent pas payer moins et rester en analogique.

Pour certaines communes, Est Vidéo demande une participation financière pour l’évolution du réseau. C’est le cas pour Gambsheim qui a accepté ou Wasselonne qui refusait de participer financièrement. Dans le cas d’Ingwiller aucune participation est demandée. Le raccordement de la tête de réseau a probablement été effectué par le passage de l’artère fibre optique posée par Alsace Connexia, ce qui a permis de dégrouper le central téléphonique de la commune.

Quoi qu’il en soit, partout en Alsace, le réseau Est Vidéo doit évoluer de l’analogique vers le numérique. Les clients n’auront donc pas le choix et devront changer de décodeur. L’évolution permettra également de pouvoir bénéficier du téléphone et Internet par le câble. Les communes qui resteraient en analogique risquent de se retrouver dans une situation inconfortable alliant les pannes et les suppressions de chaînes, comme par exemple Wissembourg.

Mais pour le client final, le câble est-il si intéressant à ce tarif alors que la ligne téléphonique permet de bénéficier également de la télévision et du téléphone ? Pour cela faut-il encore que deux conditions soient réunies : premièrement, il faut que le central soit dégroupé par un opérateur et deuxièmement, il faut être assez proche du central téléphonique afin que la ligne soit éligible à la télévision.

Mais pour effectuer une réelle comparaison entre télé câblé et télé par ADSL il faudrait que le client tienne compte des chaînes qu’il désire dans son bouquet et également des services associés. Comparer un prix ne veut rien dire sans ces éléments. Ce qui intéresse le client c’est finalement de faire le choix économique le plus judicieux afin de préserver son pouvoir d’achat, une question d’actualité.

Source : e-alsace.net

Partager

A propos de l'auteur

Rédacteur Alsace-Lorraine ; domotique

Les commentaires sont fermés.