Dégroupage sur Pontault-Combault: des nouvelles

0

Certains lecteurs font régulièrement remarquer sur nos forums que des sites prévus au dégroupage depuis parfois deux ans sont toujours au point mort, et ce sans explication de la part de Free. On peut notamment citer DES77 (Descartes) et PON77 (Pontault Nord).

Les problèmes de ces sites sont bien connus, et nous vous en avions parlé : leurs locaux étant trop petits pour accueillir les équipements des opérateurs tiers, aucun dégroupage n’est possible tant qu’une solution soit de colocation distante (armoires dans la rue) soit de construction d’un shelter extérieur ne sera mise en oeuvre (la désaturation par l’ouverture de NRA-HD est aussi une solution, mais elle ne concernerait que Descartes).


armoire  shelter 
Exemple d’armoire de rue Exemple de solution « shelter »


Interpellée par un de nos lecteurs, la mairie de Pontault-Combault (ville particulière, puisque couverte par deux répartiteurs : l’un, au Sud, dégroupé, l’autre au nord, où il n’est possible de s’abonner qu’aux offres de l’opérateur historique) a étudié la question, et a proposé à France Télécom de lui céder un terrain adjacent afin de rendre possible une bonne fois pour toutes le dégroupage.

A l’heure où nous écrivions ces lignes, l’opérateur historique n’avait pas encore répondu à cette proposition, mais nous suivrons cette affaire de près.


Voici un extrait du courrier électronique réceptionné par notre lecteur :

« 
[…] Un rendez-vous avec Monsieur Olivier ALLARD, Ingénieur commercial chez France Télécom, à confirmé, comme vous le soulignez, que le dégroupage est aujourd’hui impossible sur le nord de la ville, car le répartiteur […] est trop exiguë pour accueillir des équipements des opérateurs tiers.

Souhaitant débloquer la situation et permettre aux Pontellois-Combalusiens de choisir librement leurs opérateurs, il a été proposé à France-Télécom que la ville lui cède une partie du terrain qui jouxte le bâtiment, afin de pouvoir réaliser une construction qui puisse accueillir les opérateurs tiers.

Nous sommes en attente de la réponse de France Télécom à cette proposition.[…]« 

Partager

A propos de l'auteur

Les commentaires sont fermés.