TikTok : l’Europe se méfie encore et encore

1

L’application chinoise pourrait être confrontée à quelques turbulences dans le courant de l’année, sur le continent européen.

En cause, la législation qui y est applicable, et qui devrait lui donner du fil à retordre alors que jusqu’à présent, le réseau social bien connu pour ses programmes courts et ses chorégraphies était passé entre les gouttes

Depuis son lancement il y a maintenant près de 5 ans, TikTok a poursuivi une croissance sûre, qui ne manque pas de susciter quelques vives inquiétudes de la part des organes de sécurité notamment du côté des Etats-Unis, qui n’ont de cesse de soulever des problèmes de sécurité.

Défiance aux USA.

En effet, l’Administration Biden qui poursuit plus ou moins l’embargo entamé par son prédécesseur, pense que l’application a été déployée dans un but somme toute assez précis : l’espionnage des usagers américains et la diffusion de la propagande communiste, ce qui l’a conduite à l’évincer purement et simplement de l’ensemble des terminaux utilisés par ses fonctionnaires.

Pour mettre un terme à cette réputation, TikTok tenterait de mettre en place un accord avec l’Administration fédérale, intéressant principalement le recueil et l’utilisation des données des usagers afin d’éviter son interdiction pure et simple sur l’ensemble du territoire américain.

Pour ce faire, TikTok a dû garantir n’avoir rien de commun avec le gouvernement chinois … ce qui reste très peu crédible il est vrai.

Une situation différente en Europe.

Sur le Vieux Continent, le traitement est un peu différent, car même si sa politique de recueil et de gestion des données personnelles reste discutée, Tik Tok est placée sur un pied d’égalité avec d’autres réseaux sociaux comme Meta ou bien encore Google suscitant l’intérêt des députés européens voire des chefs d’Etat, qui la considèrent comme dangereuse sous des couverts innocents.

« Sur la base de ce que nous savons des sources disponibles, nous partageons, entre autres, les préoccupations du gouvernement américain et accueillerions donc favorablement le fait que les agences gouvernementales de l’UE s’abstiennent d’utiliser TikTok », a même déclaré l’un des porte paroles de l’Union Européenne.

A cette fin, TikTok devra obligatoirement se conformer aux nouvelles règles en vigueur et notamment le Digital Services Act ou le Digital Market consacrés cette année avec un certain nombre d’obligations à la clé pour les réseaux sociaux, ainsi que le rappelle souvent Thierry Breton.

En tout état de cause, une surveillance s’impose afin de protéger les usagers, au regard de l’opacité qui entoure TikTok.

Les instances européennes restent vigilantes, notamment au regard des enquêtes qui sont actuellement diligentées sur la firme chinoise et dont le résultat ne devrait pas se faire attendre bien longtemps avec, bien évidemment, des conséquences lourdes à la clé pour le réseau social, dont la communauté est l’une des plus importantes avec 250 comptes ouverts.

Share.

About Author

Responsable légal, responsable d’édition, auteur et hébergeur.

Un commentaire

  1. Si « la communauté est l’une des plus importantes avec 250 comptes ouverts » alors, qu’est-ce que serait une petite communauté ? 🙂