La radio numérique arrive

25

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel lance une série d’appels en radio numérique dans 20 nouvelles zones. Ceci pourrait être le dernier appel d’un CSA présidé par Michel Boyon mis à sa tête par Jacques Chirac en 2007 avant l’élection de Nicolas Sarkozy.

Cet appel était attendu depuis trois ans.
Voici une bonne nouvelle pour le Syndicat Interprofessionnel des Radios et Télévisions indépendantes (SIRTI) qui avait relancé la question récemment à Strasbourg. Depuis un appel pour trois villes françaises lancé au début du mois de mai nous imaginions mal la RNT s’arrêter à une zone restreinte sur quelques villes en France, sachant que les auditeurs devront changer leur équipement pour écouter les fréquences numériques.

Source : CSA

Partager

A propos de l'auteur

25 commentaires

  1. Autant la TNT apportait une évolution non négligeable, autant la RNT ne représente aucun intérêt, elle arrive trop tard, beaucoup trop tard.
    A l'heure du mp3 démocratisé et en passe d'être dépassé, à l'heure du streaming, des web-radio, des mobiles connectés en permanence avec des forfaits incluant les datas, la RNT va ressembler un ovni perdu dans une époque qui n'est plus la sienne.
    D'autant plus que, comme pour les offres légales, on risque de nous proposer une qualité médiocre en 96 ou 128kbps cbr.
    Il y a 10 ans de ça, la RNT aurait été une révolution, désormais, c'est une dépense inutile de l'argent public et une dépense supplémentaire, probablement forcée, pour les ménages lorsqu'il faudra changer les appareils.
    Bref, il serait peut-être tant de reconnaitre que la FM a toujours des qualités tout à fait honorable, et que pour faire mieux (bien que je doute que la RNT soit mieux) les solutions existent déjà et sont déjà en place.

  2. Ca sent un nouvel échec au frais du contribuable.
    Il faut aussi rappeler que le RDS n'a jamais été utilisé à ses pleines capacités.
    Il a fallut par exemple attendre 2011 pour avoir le titre des chansons sur l'écran, et encore sur peu de stations et pas tous les émetteurs...

  3. Tout à fait d'accord, le RDS n'a jamais été pleinement utilisé, c'est pourtant un argument de vente des fabricants de radio.
    Et revenons sur le coup du matériel permettant au radio d'émettre en numérique, nombre de "petites" radios associatives n'auront pas les moyens et le jour où ils (qui vous savez) supprimerons purement et simplement le hertzien, c'est radios disparaitront ou deviendrons illégal, ça va nous rappeler des souvenirs (ah la belle époque).

  4. Il est quasiment certain que la RNT sera un gouffre financier... Les diffuseurs Radio sont actuellement au bord de la rupture, que ce soit dans le domaine du privé ou du public... Quant aux radios associatives, la RNT sera simplement leur mise à mort, faute de ressources!
    Les seules ressources dont disposerait le CSA pour lancer la RNT, seraient les deniers publics, donc vous et moi...
    Pour quel gain pour les diffuseurs et les auditeurs? Peanuts! Le seul gagnant serait... une poignée de ronds de cuir du CSA, qui se "fatigueraient" nettement moins pour se réunir pour attribuer des fréquences!
    Si le ridicule tuait, les ronds de cuir en question auraient déjà dû disparaitre lors de l'aventure TMP, mais là, il semble bien qu'il est vital pour eux de faire preuve de leur désormais inutilité, en remettant le couvert avec la RNT, qu'ils ont d'ailleurs condamné au départ par le choix de technologie, différente de ce qui existant déjà en Europe!
    Par ailleurs, les constatations faites de la "numérisation" de la radio dans les autres pays Européens ne peuvent inciter au développement de ce type de technologie dans notre pays, ceci sans même prendre en compte la crise actuelle,! AInsi, prôner un système "franchouillard" relève d'un choix des années 60...
    Mais faire entendre raison à une poignée de "surdoués" de la technocratie semble bien être une gageure! :(

  5. Je pense que là où la radio hertzienne n'arrivait pas correctement, le numérique passera mieux, quant à l'émission ce sera certainement basé sur les équipements d'émissions TNT. Les boitiers TNT qui se retrouvent inactif au grenier pourront reprendre du service en connectant des baffles.
    Pour la voiture, il y aura certainement un gain, plus d'informations, recherche de station beaucoup plus automatisée, meilleur réception... Non, je ne vois pas pourquoi on garderait un vieux système hertzien pour la radio. Dommage que cela n'ait pas été effectué plus tôt.

  6. Ils n'auraient pas intérêt à généraliser la RNT pour limiter le coût en bande passante accordée aux radios, permettant ainsi de vendre une nouvelle plage de spectre à... Bah ils trouveront bien...?
    Quant au coup de diffusion, il y a certainement des solutions pour limiter la casse. Enfin, j'espère.

  7. Réagir sur le forum