Xavier Niel sauvera-t-il Bakchich ?

3

Ne chassons pas le mauvais esprit

Xavier Niel serait actuellement en discussions avec les dirigeants du site d’information Bakchich.info, au bord du dépôt de bilan, afin de négocier une possible reprise de la société.

Bien qu’il soit désormais co-détenteur du journal Le Monde, l’investisseur n’a jamais caché son intérêt pour les plus petits titres de la presse “d’opposition” : « la perspective de la disparition d’une presse indépendante me met mal à l’aise », avait-il notamment déclaré.

Or, Bakchich, dont la santé financière était déjà bien fragile, est au bord de la disparition après qu’une condamnation lui ait infligé le versement de 40 000 euros de dommages et intérêts à David Douillet (député UMP) pour diffamation…

C’est donc tout naturellement que Xavier Niel, qui détient déjà près de 20% de Backchich suite à plusieurs investissements, négocie actuellement avec ses dirigeants une reprise (partielle ou totale) qui pourrait maintenir le site d’information — et ses quelques 15 salariés — à flot. Peut-être ne sera-t-il pas seul dans l’opération : Marc Simoncini, autre investisseur bien connu de la “bulle Internet”, pourrait décider de contribuer au sauvetage du journal dont il détient, pour sa part, 5%.

Source : Zonebourse

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Je ne suis pas convaincu que le terme "journal" convienne à ce genre de site. Il est normal dans une démocratie d'avoir une presse d'opposition, c'est un signe de bonne santé, encore faut-il que cette presse s'appuie sur la réalité plus que sur des rumeurs. Bref, n'est pas "Le Canard Enchainé" qui veut.........

  2. Pour avoir été abonné jusqu'au dernier numero de l'hebdomadaire, c'est un «vrai» journal d'investigation et d'analyse. Mais c'est vrai qu'en parcourant le site en 5 min après la cessation de paiement c'est difficile à voir...

  3. Il faut signaler par exemple que Bakchich a de manière régulière dénonçé la manière dont les clans Ben Ali/Trabelsi s'appropriaient l'ensemble de l'économie tunisienne de façon mafieuse, et ce depuis bien longtemps avant le début des troubles, alors que pas un seul grand journal ne consacrait un article à cela.

  4. Réagir sur le forum