Vers une alliance d’opérateurs à l’échelle européenne ?

10

Sur l’avis de la Commission européenne, les dirigeants des principaux opérateurs télécoms européens discutent actuellement de la possibilité de former une alliance, ouvrant notamment la voie à un réseau mutualisé à l’échelle européenne…

Les dirigeants de France Télécom, Deutsche Telekom, Telecom Italia et Telefónica se sont rencontrés secrètement, sous la houlette de Joaquín Almunia, Commissaire européen à la concurrence, pour discuter de la possibilité de former une alliance européenne des opérateurs. Avec l’objectif avoué de mutualiser leurs efforts économiques en concluant un accord de partage du réseau à l’échelle européenne — du jamais vu !

L’idée de la création d’une structure commune, qui détiendrait les infrastructures (et les dettes associées) a également fleuri depuis cette réunion. Cela permettrait aux opérateurs européens d’investir plus facilement, avec un accès facilité aux fonds publics et privés.

Selon le Financial Times, qui révèle l’information, l’Union européenne ne serait pas contre une telle mesure. Une opposition serait plutôt envisageable du côté des régulateurs locaux des 27 États membres, tels que l’Arcep en France…

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

10 commentaires

  1. Je ne crois pas que le "quarteron" des opérateurs historiques européens fera avancer les choses. Ils ont TOUS freiné la baisse des tarifs, il a fallu que la commission européenne impose la baisse des prix de l'itinérance (roaming pour les anglicistes). ;)
    Le seul qui pourra casser les tarifs du "Cartel" des  télécoms, c'est Xavier Niel. Il lui suffira dans un 1er temps d'inclure dans l'abonnement, l'envoi des textos (sms) à travers l’Europe. ;D

  2. Thibault Vlacich a écrit :

    Il est en effet bien connu que AT&T et Verizon sont des opérateurs européens.

    C'est vrai qu'ils ne sont pas de "chez nous", mais je dois te faire remarquer qu'ils ont quand même des implantations en Europe. ;D

  3. jonesindiana a écrit :

    Je ne crois pas que le "quarteron" des opérateurs historiques européens feront avancer les choses. Ils ont TOUS freinés la baisse des tarifs, il a fallu que la commission européenne impose la baisse des prix de l'itinérance (roaming pour les anglicistes).
    Le seul qui pourra casser les tarifs du "Cartel" des  télécoms, c'est Xavier Niel. Il lui suffira dans un 1er temps d'inclure l'envoi des textos (sms) à travers l’Europe. ;D

    Heu ...... c'est pas Dieu non plus hein ^^

    Je me demande si cela serait une bonne chose tout ça ....
    Mais bon d'ici que cela arrive.

  4. Patoun a écrit :

    Heu ...... c'est pas Dieu non plus hein ^^

    Je me demande si cela serait une bonne chose tout ça ....
    Mais bon d'ici que cela arrive.

    Qui parle de Dieu Patoun?
    Que veux tu dire par "Je me demande si cela serait une bonne chose tout ça ...."? ::)

  5. jonesindiana a écrit :

    C'est vrai qu'ils ne sont pas de "chez nous", mais je dois te faire remarquer qu'ils ont quand même des implantations en Europe. ;D

      Exact il y a AT&T France pour qui j'ai travaillé quelques années.

  6. alainlfanfree a écrit :

      Exact il y a AT&T France pour qui j'ai travaillé quelques années.

    Salut Alain! Bonne année. ;)
    En ce qui concerne AT&T je n'en sais rien, mais Verizon  fait partie des clients de ma boite. 8)

  7. hou hou ! On se réveille ! On parle dans cette news d'opérateur de téléphonie mobile majeur en Europe (on n'y cite même pas Vodafone, SFR, BT, Free ou autre et vous nous parlez d'opérateurs américains...), est-ce le cas de Verizon ou AT&T ? Y'a peut être la belle soeur du cousin de votre boucher qui connait un type qui travaille chez eux, ça n'en fait pas des opérateurs majeurs de téléphonie mobile en Europe ;)

    En dehors de ça, si on revient au vrai sujet, que pourrait recouvrir cette possible alliance ? Donnerait-elle des avantages majeurs aux compagnies concernées ? Est-ce le début d'un réseau mobile à l'échelle véritablement  européenne ? A t'on une idée si cette alliance permettrait une sorte d'itinérance pour les autres opérateurs ? (le terme itinérance n'est sans doute pas le plus adapté mais je ne suis pas spécialiste).

  8. OhMonBato a écrit :

    hou hou ! On se réveille ! On parle dans cette news d'opérateur de téléphonie mobile majeur en Europe (on n'y cite même pas Vodafone, SFR, BT, Free ou autre et vous nous parlez d'opérateurs américains...), est-ce le cas de Verizon ou AT&T ? Y'a peut être la belle soeur du cousin de votre boucher qui connait un type qui travaille chez eux, ça n'en fait pas des opérateurs majeurs de téléphonie mobile en Europe ;)

    En dehors de ça, si on revient au vrai sujet, que pourrait recouvrir cette possible alliance ? Donnerait-elle des avantages majeurs aux compagnies concernées ? Est-ce le début d'un réseau mobile à l'échelle véritablement  européenne ? A t'on une idée si cette alliance permettrait une sorte d'itinérance pour les autres opérateurs ? (le terme itinérance n'est sans doute pas le plus adapté mais je ne suis pas spécialiste).


    Ca a déjà existé en fait, dès les années 90, mais à faible échelle (I-mode, pour n'en citer qu'un).
    Certains opérateurs de téléphonie mobile européens ont crée des alliances où le roaming était un argument principal (Orange, Vivendi, ..).
    Et il y a des alliances de groupe depuis plus de dix ans, pour des opérateurs dont le business s'étend sur une partie de l'Europe.

    A une faible échelle, ce que fait le "Full-MVNO" Lycamobile en Europe est typiquement une astuce tarifaire d'itinérance (double IMSI dans les cartes SIM). L'emprunt de 6 réseaux radio (dont un en France) pour un seul cœur de réseau (en UK), lui permet d'avoir une stratégie qui s’affranchit des frontières ... tarifaires.  ;)

  9. Réagir sur le forum