Olivier Roussat (Bouygues Telecom) s’en prend à nouveau aux investissements de Free Mobile

31

La petite guerre de déclarations entre Free Mobile et Bouygues Telecom continue. Cette fois-ci, c’est au tour d’Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Telecom, de critiquer l’attitude de son concurrent…

Interrogé samedi dernier, au micro de France Info, Olivier Roussat était appelé à justifier les tarifs pratiqués par les opérateurs historiques avant l’arrivée de Free Mobile.

Celui-ci s’est défendu en expliquant que « lorsqu’on fait une offre de téléphonie mobile », ce n’est « pas simplement pour qu’elle soit rentable mais pour qu’elle permette de dégager suffisamment d’argent pour autoriser l’investissement dans les infrastructures ».

Et de critiquer aussitôt la politique de Free Mobile, dont il considère qu’il n’a pas du investir autant que ses concurrents : « que s’est-il produit en 2012 ? On a eu un opérateur qui a pu utiliser un réseau en itinérance (…), Free a pu utiliser le réseau d’Orange… et ça lui a permis d’avoir une politique tarifaire qui ne nécessitait pas forcément de “garder suffisamment d’argent de côté” pour pouvoir réinvestir », a-t-il notamment affirmé. « On dégage assez d’argent pour être capable de prendre cet argent pour le réinvestir », tandis que Free « n’investissait pas de cette même façon dans son réseau mobile », a-t-il poursuivi…

Écoutez l’interview dans son intégralité :

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

31 commentaires

  1. Qu'il est gentil Orange, non seulement il laisse le petit coucou utiliser son réseau, mais en plus, il ne le fait même pas payer. Quel générosité !  ::)

  2. Ce n'est pas pour ça qu'il doit demander à ses équipe de faire du forcing à la limite du harcèlement pour réengager ses clients. Et encore, quand il réengage ses clients sans signature de leur part lors de démarchage téléphonique, BT ne respecte pas la loi !
    J'aimerais bien savoir quelle part de l'argent qu'il récupère de ses forfaits va réellement aux investissement et celle qui va aux actionnaires... Juste pour rire...

  3. Si l'itinérance permet à Free de proposer des tarifs très bas, alors Olivier Roussat peut proposer des offres ADSL à 10€.
    Depuis le temps qu'il fait le coucou sur le réseau de SFR c'est possible, le reste du réseau ayant été acheté à Club internet.

  4. On peut aussi rappeler que la loi autorise, dans le cas de l’itinérance de Free, ce dernier, à déclarer en investissement une part du cout de cette itinérance.
    Ce que fait Free, ni plus ni moins.
    Sans doute ce monsieur (et d'autres) voudraient ils que la loi change ?
    Pourtant j'ai du mal à imaginer que cette loi ai été créer pour Free .... Mais alors pour qui ?

  5. Si l'on fait des comparaisons (puisque l'un attaque l'autre) on peut aussi voir les choses d'une autre façon, l'un est directeur d'une filiale télécom et  l'autre à monté sa société de télécom et bien d'autres, l'investissement financier est certainement  important  mais il n'y a pas que cela (Investissement intellectuel temps et autres).  ;)
      Je ne suis pas béatement admiratif de tout ce que fait X.N. mais j'aurai juste aimé faire quelques dixièmes de ce qu'il a fait jusqu'ici.

  6. 8) Ce malin s'en prends directement à un concurrent pour cacher leur vraie motivation:
    retrouver avec l'excuse de la 4G des niveaux de rentabilité augmentés alors que le service ne sera pas du tout au même niveau
    A savoir: les endroits ou l'on aura de la vraie 4G seront si rares que l'on se sentira à nouveau pris au piège du PIGEON
    Tout se répète et ce n'est qu'un éternel recommencement de ceux qui nous roulent dans la farine pour mieux nous frire

  7. Réagir sur le forum