Nokia Siemens Networks supprime un quart de ses effectifs

3

L’équipementier Nokia Siemens Networks, né de la fusion entre les branches spécialisées du finlandais Nokia et de l’allemand Siemens, a annoncé la mise en place d’un plan de suppression de 17 000 postes, soit un quart de ses effectifs.

Choisi pour fournir une partie conséquente des équipements de télécommunications employés sur le réseau Free Mobile, NSN n’en demeure pas moins en position délicate. Dans une situation financière difficile, la société a annoncé la suppression de 17 000 emplois d’ici à 2013 ; un véritable dégraissage qui devrait lui permettre de réaliser des économies à hauteur d’un milliard d’euros.

Menacé par la montée en puissance des équipementiers chinois Huawei et ZTE, plus compétitifs sur le terrain des prix, NSN doit également faire face à un grand nombre de sociétés spécialisées dans la fourniture d’équipements de réseaux, comme Cisco (US), Ericsson (Suède) ou encore Alcatel-Lucent (France/US).

Source : Les Échos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Décidément, Nokia et ses filiales vivent une période bien dure. Techniquement parlant, cela ne pourrait-il pas impacter Free dans son déploiement d'antennes et d'équipement actuels? Je ne pense pas qu'à ce niveau que les équipement soient compatibles d'une marque à l'autre, non?

  2. Free est plutôt une aubaine pour NSN, je vois mal comment Nokia pourrait prendre le risque de faire quoi que ce soit qui entraîne la fuite d'un de ses (gros) client alors que justement il est dans une période de vache maigre.

  3. déjà quand tu vois nokia qui a fait un pacte avec microsoft pour windows mobile... c'est comme si ils s'achetaient le baton pour se faire battre... surtout quand on voit android et ios monter...

  4. Réagir sur le forum