Netflix mise sur le “Direct-to-VOD” pour contourner la chronologie des médias

0

Sharknado 8 bientôt disponible

La chronologie des médias, ce nom barbare qui désigne la réglementation des dates de sortie des films en France par supports, empêche Netflix et l’ensemble des plateformes de SVOD de bénéficier de films récents — le délai d’attente étant fixé à 36 mois après la date de sortie en salles…

Pour contrer ce type de loi, qui fait perdre beaucoup d’intérêt au modèle de VOD par abonnement, les offres rivalisent d’imagination pour proposer du contenu non-réglementé : catalogue de séries bien fourni, mais aussi… contenu jamais sorti en salles.

Depuis sa sortie dans l’Hexagone, Netflix s’efforce de proposer un certain nombre de documentaires et autres films indépendants jamais sortis dans les salles obscures françaises. Cette tendance pourrait s’accentuer, avec l’arrivée récente de deux films produits en “Direct to SVOD” : St. Vincent et The Disappearance of Eleanor Rigby. Contrairement aux célèbres “Direct to DVD”, il ne s’agit pas forcément de films de série B à petit budget…

Les deux films en question ont bénéficié de projections dans divers festivals, y compris à Cannes en France, mais plutôt que de se risquer à une sortie en salles commercialement suicidaire au vu d’un box-office plus que confidentiel aux US, leurs distributeurs ont fait le choix d’une sortie immédiate en SVOD. Ce qui leur permet de “zapper” automatiquement toutes les étapes traditionnelles de la chronologie des médias… mais leur interdit également, en théorie, toute sortie en salles dans le futur.

Pas nécessairement original, ce procédé pourrait toutefois prendre de l’ampleur et proposer un modèle alternatif pour les producteurs de films d’art et d’essai, ou à vocation artistique, ne parvenant pas forcément à rencontrer leur public sur le grand écran.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

0 commentaire

    Réagir sur le forum