Montebourg veut un OS mobile “made in France”

26

Sur demande de la DGSE ?

Arnaud Montebourg souhaite mettre en place un grand chantier visant à créer un système d’exploitation 100% français. Avec, si nécessaire, la contribution des grands opérateurs hexagonaux…

Ce projet plutôt surprenant, révélé par l’Opinion ce lundi, se veut être une réponse à Google et aux sociétés américaines d’une manière générale. Le ministre de l’Économie, partisan bien connu du « patriotisme économique », veut un OS made in France, « libre et ouvert », capable d’être embarqué aussi bien sur un smartphone que dans une voiture ou sur tout autre objet connecté, à la façon d’Android.

Le ministre prévoit que ce projet permette l’accès à des services « alternatifs » (à ceux des éditeurs américains, ndlr), et c’est là que les opérateurs pourraient être intéressés. Objectif : contrer les boutiques d’application, système de location de vidéos etc. de Google, Apple, et consorts. En somme, après le “cloud souverain” tant décrié, la France se doterait d’un “OS souverain”…

Si on a de quoi s’interroger sur la viabilité d’un tel projet, celui-ci devrait être officialisé sous peu par Arnaud Montebourg.

Source : L’Opinion

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

26 commentaires

  1. Un projet qui n'arrivera jamais à terme et qui, même s'il aboutissait à quelque chose, n'intéressera jamais le consommateur... perte d'argent. Espérons que cela n'ira pas plus loin qu'une mauvaise idée dans la tête à Nono... si on l'écoutait on relancerait le Minitel...

  2. Et bien on peut déjà prendre Android qui est libre et open source et y mettre sa boutique d'applications.
    Nul besoin (à mon avis) de réinventer la roue (surtout si c'est pour le seul marché Français qui ne possède pas ou très de constructeurs).

  3. un grand merci a Montebourg  cela me rajeuni de 40 ans environ quand les français en télévision couleur ont fait du made in France avec le secam  combien cela a couté !! un an aprés il fallait acheter un téléviseur
    pal/secam pour avoir toutes les chaines étrangères (ex belgique ou suisse etc..) et quelques années aprés la suppression de sécam
    Monsieur Montebourg c'est un papy qui vous parle (si toutefois vous regardez le peuple d'enbas!) ne jouez pas avec l'argent du peuple mettez plutot votre argent (excusez l'argent des impots) pour créer des emploi durables
    excusez mes fautes d' orthographe je ne suis allé a l'ecole que jusque 14 ans et apres j'ai travaillé 45h par semaine

  4. Comment ils font les autres ?
    Il prennent à la base de l'Unix ou Linux (gratuit) et ajoutent leurs couches logicielle propriétaire ainsi qu'une liste de logiciels libres certifiés conformes au système .
    Si Montebourg veut un OS Français , il n'a qu'à se tourner vers une communauté Linux hexagonale et en faire la promotion .

  5. Retour aux années 80, on demande à Thomson bien sûr (le TO-7, le MO-5, ...).
    Ah zut, c'est devenu Thales dans les années 2000, et on ne trouve plus la marque dans les rayons de nos magasins.
    Bull alors ? Vient d'être bouloter par Atos... un franc succès en Angleterre (je déconne à peine).
    Le temps que l'un des deux mastondontes sortent un truc pour la 4G, on en sera à la 7G, mais par contre j'ai confiance: le contrat avec l'état (pas le gouvernement) sera nickel... pour eux.
    Ils seraient capable de sortir le bibop en 2015 (bon, 2016, y a des retards de productions) si un cinquième opérateur téléphonique mobile était désiré.

  6. Et sinon, pour ce qui est du mobile, sans parler de Android, on peut citer Tizen (sponsorisé par Samsung), Firefox OS, Ubuntu OS, Sailfish OS(ce dernier étant développé par une équipement principalement finlandaise). Si ces OS intéressent la Chine, ce n'est pas non plus pour rien.
    Ce qui m'énerve, c'est qu'on peut légitimement accepter l'idée d'un OS, d'un réseau informatique, de toute une technologie qui ne soit pas dépendante d'un pays tierce; mais il serait de bon ton de comprendre que cela demande des ressources énormes, que de ce coté-là il faudrait contrecarrer ce qui est fait depuis des années dans l'hexagone et plus largement en Europe (quand Nokia, qui avant l'ère windows mobile, développait ses propres OS, a été vendu à Microsoft, qui s'en est ému?), mais de là à prôner du franco-français... Hum.
    Mieux vaut déjà faire le choix d'une base open-source, et/ou envisager un programme européen, ce qui me semble tout de suite plus crédible.

  7. Bah à titre perso, Android ne me sied vraiment pas, en terme d'ergonomie (en premier lieu, c'est quand même le plus important) et en terme de fondamentaux. J'ai un peu l'impression de boire de la bière sans alcool, du logiciel libre mais avec un bon gros fond d'apps made by google qui elles ne le sont pas... Sans parler des données personnelles et de leur usage.
    Du coup, un OS "français" sur cette base (même si il existe des versions sans aucune app google et les avantages et inconvénient inhérents), non, pas pour moi :)
    Je crois plus à l'émergence des OS précités, bien qu'aujourd'hui cela paraisse un non sens, vu la monstrueuse part de marché de l'OS de google. Mais revenons quelques années auparavant, qui aurait parié un kopec sur un OS tel qu'android? Les succès se défont très vite si les arguments sont là pour.

  8. Réagir sur le forum