Maxime Lombardini : la TV connectée, c’est « celle que nous fournissons »

6

Free VS Apple, round 1…

Le CSA a organisé jeudi un grand colloque autour du thème des téléviseurs connectés. De nombreux intervenants, en particulier des industriels (Sony) ou des diffuseurs de contenus (Canal+), y étaient invités. Free était également présent…

Maxime Lombardini, directeur général de Free, a souhaité tenir un discours un peu différent de la plupart des intervenants pour qui la télévision connectée restait encore à construire :

« La télévision connectée, c’est celle que nous fournissons, ainsi que les autres opérateurs avec les box », a tenu à rappeler Maxime Lombardini, mettant en avant les capacités d’une Freebox ou de toute autre box ADSL en matière d’usages interactifs.

« Le danger serait qu’un opérateur étranger comme Apple puisse se payer la totalité de la production des studios américains, et il en a les moyens », a-t-il averti l’auditoire. Cette menace n’est, selon lui, « pas immédiate ».

Le DG de Free a conclu par un appel du pied au gouvernement, incitant à réduire les taxes imposées au secteur des télécoms : « Le meilleur moyen de se protéger des acteurs venus de l’étranger est de protéger ses acteurs en facilitant la collaboration entre les opérateurs télécoms et les acteurs des médias nationaux, via des accords innovants, et éviter de créer de nouvelles taxes. Les opérateurs télécoms doivent aussi financer les réseaux ».

Source : Satellifax

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Il en tient une belle couche le Maxime. Jamais froid aux yeux, les chevilles bien gonflées, torse bombé, on se vante et on ne regarde pas les clients sur qui on marche sans les entendre se plaindre

  2. lunarok a écrit :
    Il en tient une belle couche le Maxime. Jamais froid aux yeux, les chevilles bien gonflées, torse bombé, on se vante et on ne regarde pas les clients sur qui on marche sans les entendre se plaindre
    Je ne comprends pas du tout cette réflexion ! Maxime Lombardini a absolument raison !

  3. lunarok a écrit :
    Il en tient une belle couche le Maxime. Jamais froid aux yeux, les chevilles bien gonflées, torse bombé, on se vante et on ne regarde pas les clients sur qui on marche sans les entendre se plaindre
    Blabla, blablabla, blabla.... Le jour ou Apple rentra dans le système et de ce que ça va nous couter, on dira, "finalement il avait raison le Maxime !!" et ce sera top tard ! sauf bien sur pour ceux qui le démonte régulièrement, qui doivent avoir des actions chez la pomme et qui en ont rien à foutres des clients.

  4. On sent bien là l'ancien de TF1. Que les gens se rassurent : on ne consomme pas la TV comme on consomme le net. Les mecs assis dans leur canap ne veulent rien avoir à faire a part gober connement les images qu'on leur déverse. TF1 n'a donc pas de soucis à se faire.

  5. Objectivement la télé connecté des opérateurs est mise à jour constamment et optimisée, alors que la télé connectée sera beaucoup plus fixe et pas optimisée. Bref, 100% de chance d'avoir une expérience utilisateur nulle et que personne ne l'utilise. En plus quand on voit les membres du HbbTV consortium ça fait peur : à part les allemands, il n'y a que des télés françaises et des (filiales françaises de ?) grand groupes industriel de l'électronique. A l'heure de la set-top-box qui fait même console de jeu vidéo, le HbbTV sent le plouf... Difficile de rattraper 8 ans de retard...

  6. Il est certain que la télévision connectée à la Française devra avoir une organisation sans faille de la part des principaux acteurs nationaux. Pouvoir lutter efficacement contre les ingérences des acteurs américains, et Apple pour être plus précis, il faudra une parfaite convergence des systèmes d'exploitations de la télévision connectée et une protection efficace du catalogue de film disponible. Je sais d'ailleurs que le site http://www.la-television-connectee.fr/google-tv/ fut présent au congrès organisé par le CSA, on pourrais peut être y trouver des infos complèmentaires.

  7. Réagir sur le forum