Martin Bouygues n’a jamais envisagé de fusion avec Iliad-Free

40

Dans une interview consacrée à l’édition du jour des Échos, Martin Bouygues, PDG du groupe éponyme, s’est exprimé en détail sur ses plans de rachat de SFR, mais aussi sur d’autres scénarios envisagés par des analystes, comme une fusion Bouygues-Iliad.

Aux journalistes qui lui demandent si une fusion avec Free-Iliad était possible, il répond : « oui, elle l’était, mais, non, nous ne l’avons pas envisagée. Nous avons déjà un partenariat avec les équipes de SFR. Nous avons appris à nous connaître et nous partageons une vision commune sur la manière de faire notre métier ».

Martin Bouygues estime par ailleurs que le rapprochement entre opérateurs a été rendu nécessaire par l’arrivée du quatrième acteur : « l’arrivée de Free a profondément déstabilisé le secteur. Je suis favorable à la concurrence. Elle est bénéfique sauf quand elle est faussée et qu’elle détruit un marché, des emplois. Et nous n’en sommes plus très loin ».

Il reconnaît et accepte par ailleurs la perspective de « contreparties » imposées par l’Autorité de la concurrence dans le cas où le mariage entre Bouygues et SFR deviendrait réalité ; exprime son désir de faire entrer les salariés de SFR au sein de l’actionnariat du groupe Bouygues s’ils le souhaitent ; et enfin, admet que la marque Bouygues Telecom ne sera pas forcément privilégiée pour la potentielle nouvelle structure (« ce n’est pas le plus important à mes yeux »).

L’interview, à lire dans son intégralité sur le site des Échos :

- Martin Bouygues : « Nous sommes prêts à des contreparties »

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

40 commentaires

  1. Comme j'ai dit dans une autre news, l'enjeu de bouygues est le suivant :
    Vouloir avaler SFR pour bénéficier d'un seul coup de toute l'infrastructure a son propre compte et bénéficier de tout le dégroupage effectué par SFR
    Ensuite, vendre soit disant sa branche téléphonie mobile, il a apparemment pas du tout l'air d'en parler et pas du tout l'intention de le faire a mon avis.
    De par cette absorption, il compte devenir beaucoup plus gros coté téléphonie fixe et dégroupage totale. il pourra au final jouer sur tout les tableaux (Fixe et Mobile), et tenter de souhaiter vouloir faire ce qu'il dit depuis des mois : "tuer Free"
    On en est pas encore la, faut déjà que l'offre soit accepté par l'ARCEP et cie, et ensuite voir réellement ce qui se passera sur le terrain dans les mois et années à venir. Si l'offre est retenue, faut être fou pour ne pas comprendre que cela va réellement changer la donne, et risque de bouleverser pas mal de chose

  2. C'est vrai.
    Ce sera Bouygues qui emportera le marché. Pour la simple et bonne raison que la société mère de numericable est au Luxembourg et pose problème pour les impôts.

  3. bonjour,    :)
    je suis curieux de voir ce que cela va donné dans les semaines et mois à venir ; que vont nous apporter à nous consommateurs sur un plan général les fusions Bouygues-SFR et Orange-Free (si tel est bien le cas...) ?  ??? ???
    Certains d'entre vous doivent avoir déjà leur idée et j'aimerais bien à la connaître, merci par avance.  :D :D :D
    bonne journée et @+ de vous lire  8)  8) ;)

  4. Réagir sur le forum