M.Lombardini : « on privilégie la protection de nos abonnés » (vidéo)

9

Interrogé mardi dans les JT nationaux de France 2 et France 3, Maxime Lombardini, DG d’Iliad, est revenu un peu plus dans le détail sur le refus d’envoyer les e-mails d’avertissement de l’Hadopi.

Au micro de France Télévisions, et malgré quelques erreurs d’ordre technique (il confond notamment l’identification des adresses IP, à laquelle Free a vraisemblablement répondu, et l’envoi d’e-mails que Free refuse), Maxime Lombardini défend la position de Free en mettant en avant une volonté de « protection des abonnés » et des « libertés individuelles », « au moins aussi importantes » que la protection de la création artistique.

Nous vous fournissons ci-dessous une transcription complète de l’interview réalisée par France 2 :

Monsieur Lombardini, la plupart des fournisseurs ont envoyé les premiers mails vendredi, en fin de semaine dernière, pas vous. Pourquoi ?

On est très vigilants à la protection des libertés individuelles et des libertés publiques chez Free, et on a le sentiment qu’aujourd’hui, tout n’est pas en place pour qu’on puisse communiquer les adresses de nos abonnés à l’Autorité qui le demande. Un décret d’application de la loi prévoit qu’il y ait une convention qui encadre tout ce processus d’échange — c’est des données très sensibles, communiquer les coordonnées de nos abonnés — et donc, tant qu’on aura pas un cadre clair, on n’enverra pas les mails. Voilà notre position.

Il n’y a pas un risque de se mettre en porte-à-faux avec la loi Hadopi ?

Se mettre en porte-à-faux, je dirais que ce n’est pas notre préoccupation première. Protéger la création, oui, mais les libertés individuelles nous paraissent au moins aussi importantes… donc, quitte à se mettre en porte-à-faux, on continue de privilégier la protection de nos abonnés.


Regarder la vidéo sur Francetelevisions.fr

Note : le site de France Télévisions Info nécessite l’installation du plugin Silverlight.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

9 commentaires

  1. Je me demande si les FAI ont réellement transmis les infos à l'Hadopi... 1- Hadopi repère les IP de "pirates" 2- Hadopi transmet les IP aux FAI pour identification 3- Les FAI transmettent les identifications des IP 4- Hadopi retourne les IP aux FAI pour envoyer des mails d'avertissements. 5- Les FAI envoient des mails d'avertissements suivant les IP. Bigre, c'est complexe. Pourquoi Hadopi n'envoit pas directement les mails puisqu'elle aurait déjà les identifications, à moins qu'elle n'en ait pas. Et s'il y avait pour gagner du temps cour-circuit de 3 à 5. Hadopi transmet des IP sans savoir qui, à charge du FAI d'identifier et de transmettre dans la foulée un mail d'avertissement. En tout cas, il y a anguille sous roche, sinon l'Hadopi serait pas aussi verte.

  2. eudilien a écrit :
    Bigre, c'est complexe. Pourquoi Hadopi n'envoit pas directement les mails puisqu'elle aurait déjà les identifications, à moins qu'elle n'en ait pas. Et s'il y avait pour gagner du temps cour-circuit de 3 à 5. Hadopi transmet des IP sans savoir qui, à charge du FAI d'identifier et de transmettre dans la foulée un mail d'avertissement. En tout cas, il y a anguille sous roche, sinon l'Hadopi serait pas aussi verte.
    Plusieurs raisons possibles : 1. HADOPI n'est pas encore outillée pour l'envoi de mails en masse. 2. Parce que HADOPI veut laisser la responsabilité de l'avertissement par email au FAI : l'envoi d'un email ne constitue aucune preuve d'envoi ou de réception et ça va faire l'objet à mon avis de contestations (des mecs qui seraient coupés par HADOPI contesterait la procédure en prétendant ne pas avoir reçu le message). 3. soit HADOPI veut pas d'un outil de mass mailing parce que ça coûte (licences, serveurs, bande passante pour un service internalisé, soit un cout au destinataire pour un outil en mode ASP) alors qu'actuellement certains FAI (pas Free) accepte de rendre le service à l'Autorité gratuitement.

  3. eudilien a écrit :
    .../... . Hadopi transmet des IP sans savoir qui, à charge du FAI d'identifier et de transmettre dans la foulée un mail d'avertissement.
    Hadopi, c'est un peu comme dans la vrai vie, il y a les "gentils télé-chargeurs un peu étourdis" et les "méchants téléchargeurs qui ont une âme de pirate" ils ne peuvent pas se permettre d'envoyer des menaces à l'aveuglette, et risquer d'embêter "un gentil étourdis". :rolleyes:

  4. Bien ca !! J'aime cette mentalité de Free qui "protège son client !!! Merde quoi ! On a le droit à un minimum de liberté !! Hadopi je le répéte " tu sers a rien !!"

  5. Kami78 a écrit :
    Bien entendu, ce ne peut pas être de la démagogie : si Free contourne la loi une fois de plus, c'est pour la justice ! Quels pitres.
    Je n'ai jamais compris le terme "contourner la loi" souvent mis en avant par le gouvernement. Soit la loi est respectée, soit elle ne l'est pas. "Contourner la loi" ça veut plutôt dire, en l'occurence, "la respecter, mais d'une manière qui ne nous plaît pas".

  6. Bonjour,

    yoann007 a écrit :
    Je n'ai jamais compris le terme "contourner la loi" souvent mis en avant par le gouvernement. Soit la loi est respectée, soit elle ne l'est pas. "Contourner la loi" ça veut plutôt dire, en l'occurence, "la respecter, mais d'une manière qui ne nous plaît pas".
    J'ajouterai même que la loi n'est pas une vérité absolue. Elle est ouverte à interprétations. C'est pour cela que les juges, les avocats et le pouvoir judiciaire existent. Sinon on appliquerai directement les sanctions prévues lorsque l'exécutif prendrait un contrevenant en faute... « I am the Law ! » A+ Xavier

  7. Réagir sur le forum