Lombardini s’en prend de nouveau à Youtube, Amazon…

15

Ce n’est plus un secret pour personne, Maxime Lombardini souhaite faire contribuer financièrement les plus gros prestataires de services. Dans les colonnes de L’Informaticien, reprenant des propos exprimés lors d’un colloque de l’Arcep, il persiste et signe en nommant directement Youtube ainsi qu’Amazon.

Le directeur général d’Iliad réitère son appel dans les colonnes de L’Informaticien, à l’occasion d’un dossier sur la neutralité du net (revenant sur les propos tenus par de grands acteurs du marché, lors du colloque organisé par l’Arcep) ; selon lui, les fournisseurs d’accès à Internet ne peuvent financer seuls le réseau dont profitent ensuite les plus gros opérateurs de services.

Une fois encore, sa diatribe vise expressément les acteurs nord-américains : « on ne peut pas donner des capacités toujours croissantes à des fournisseurs américains (car les plus gros le sont, Youtube, Amazon…) sans qu’ils ne contribuent à quoi que ce soit », avait-il alors déclaré lors du colloque, lançant également qu’il trouvait regrettable de la part des pouvoirs publics d’avoir déjà abandonné « l’idée de taxer Google ».

La solution serait donc un modèle où « on facture les fournisseurs selon leur capacité, ceux qui génèrent un trafic colossal. Et donc pas les petits ni les moyens sites, mais ceux que l’on compte sur les deux doigts de la main », explique le DG.

Le journal conclut ce paragraphe purement économique par une remarque : « nous pouvons […] craindre que le sort de la Neutralité du Net se résume à une bataille plus juridique que purement fonctionnelle, moins technique que financière, et outrageusement lobbyiste, encourageant la loi du plus convaincant ».

Et de rappeler la phrase de Stéphane Richard, nouveau DG de France Télécom/Orange : « Internet ce n’est pas de la magie. C’est d’abord des infrastructures et des coûts »

Source : L’Informaticien

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

15 commentaires

  1. C'est de la pure fantaisie ! A croire qu'il veut nous faire avaler la pilule d'une augmentation des tarifs de l'adsl parce qu'il n'arrive pas à taxer Google et Youtube ! C'est de la pure désinformation qui n'a aucune justification qui tienne un peu la route à part de faire du bénefice sur les contenus qui échapent de plus en plus au FAI. C'est vrai que si les web tv se développent cela mettrait à mal le triple play et le petit pactole liée à la distribution des chaines... C'est parce qu'il y a des contenus de plus en plus attractifs que les utilisateurs s'abonnent et paie leur abonnement. Pour pouvoir augmenter le prix de l'abonnement il faudrait aussi augmenter le contenu en terme d'innovations techniques et de services à l'utilisateur... Ces temps ci la communication de Free prend une tournure assez désagréable. Si Free a choisit un modèle avec paiement forfaitaire et usage illimité c'est bien pour faire du chiffre d'affaire. Le CA ne progresse autant que voulu, alors désolé à tous si je ne pleure pas avec Monsieur Lombardini, car la cause n'est pas à chercher outre atlantique, ni chez Que Choisir, mais dans la stratégie de Free. A+ FreDeR

  2. Quand tu prends l'autoroute tu payes...alors y**tude qui emprunte internet, qu'il paye parce moi je ne veux pas payer pour cette m**d* !

  3. Google, youtube paie sa bande passante comme tous les utilisateurs d'internet. C'est de la désinformation de dire que Google ne paie pas. C'est à Iliad de dimensionner correctement son infrastructure, c'est son métier d'opérateur de télécommunication. Free souhaite faire payer ses clients "grand public" au forfait. C'est un choix industriel et commercial. Que Free augmente le prix de ce forfait ou fasse payer la bande passante proportionnellement à la consommation réelle. Cette com' victimiste m'agace.

  4. joma74fr a écrit :
    Google, youtube paie sa bande passante comme tous les utilisateurs d'internet. C'est de la désinformation de dire que Google ne paie pas. . . . .
    je suis bien d'accord avec ça, mais (en tant que béotien) je ne pense pas que le problème soit là. Comment expliquer l'acharnement des 2 sociétés cités, à investir autant pour des utilisateurs qui accèdent gratuitement aux contenus de leurs sites ? Je suppose que c'est la pub qui est sur les sites, ou y a-t-il d'autres revenus pour eux ? Free ne veut-il pas simplement toucher une commission sur l'argent que gagnent Ggle & Ytb grace à son tuyeau ? De toutes façons y'a de plus en plus d'argent autours de la toile, et tous les prétextes sont bons pour en croquer, à commencer par l'état...

  5. Dude a écrit :
    Quand tu es obligé de payer plus cher tes propres tuyaux parce que 2 sites utilisent 80% de la bande passante, tu dirais rien toi ?
    Formulation alternative : "Sans Youtube et Google et tous ces prestataires de services, combien Free perdrait-il d'abonnements auprès du grand public ?" Il ne faut pas oublier que ce sont avant tout ces services qui rendent le net attractif auprès de monsieur et madame Michu... on ne peut pas réclamer à Youtube & consorts de débourser unilatéralement sans en tenir compte !

  6. bonjour, j'avoue ne pas très bien comprendre.... ni Youtube ni Google ni Amazon n'utilise de bande passante. C'est moi Rodolphe de base qui consomme de la bande passante pour visiter ces sites. Et, sauf erreur, je paie pour ça. Je me trompe??

  7. Mobius a écrit :
    Google, youtube paie sa bande passante comme tous les utilisateurs d'internet. C'est de la désinformation de dire que Google ne paie pas. . . . .
    je suis bien d'accord avec ça, mais (en tant que béotien) je ne pense pas que le problème soit là. Comment expliquer l'acharnement des 2 sociétés cités, à investir autant pour des utilisateurs qui accèdent gratuitement aux contenus de leurs sites ? Je suppose que c'est la pub qui est sur les sites, ou y a-t-il d'autres revenus pour eux ? Free ne veut-il pas simplement toucher une commission sur l'argent que gagnent Ggle & Ytb grace à son tuyeau ? De toutes façons y'a de plus en plus d'argent autours de la toile, et tous les prétextes sont bons pour en croquer, à commencer par l'état...
    Oui Je pense également que c'est de cela qu'il s'agit réellement. Tu as très bien exposé le problème.

  8. BoP a écrit :
    bonjour, j'avoue ne pas très bien comprendre.... ni Youtube ni Google ni Amazon n'utilise de bande passante. C'est moi Rodolphe de base qui consomme de la bande passante pour visiter ces sites. Et, sauf erreur, je paie pour ça. Je me trompe??
    Chaque personne (entreprise ou consommateur de base, Google/Youtube ou Rodolphe de base) paie sa connection à un opérateur de télécommunication. Que se soit au forfait ou à l'unité, chaque connecté paie la bande passante qu'il uploade et qu'il downloade. Quand les flux Google/Youtube arrivent à l'entré de son réseau, le client de free paie la connection et la bande passante qu'il utilise. Pareil pour le client Rodolphe qui demande de visionner la vidéo. Ce sont 2 clients qui paie leur utilisation du réseau d'Iliad/Free (1 communication=2 clients). Free préfère vendre sa bande passante au grand public au forfait de 30 euros. C'est un choix industriel et commercial. Que Free change ses tarifs et cesse de se plaindre parce que Google est plus malin pour gagner de l'argent. Ca s'appelle la mondialisation. Alcatel ou Renault fabrique des équipements en Roumanie et en Asie. Pourquoi Google ne pourrait pas faire pareil ?

  9. Réagir sur le forum