Loi antiterroriste : 57% des Français favorables à un filtrage du web

11

Le retour des pédonazis !

Selon un sondage mené par BVA-Opinion pour Syntec Numérique, 57 % des Français seraient favorables à un contrôle par l’État sur les contenus disponibles en ligne, pour lutter contre la cybercriminalité ou encore la pédopornographie.

Cette étude est publiée à l’heure où une nouvelle loi contre le terrorisme (bientôt présentée devant le Sénat), prévoit d’autoriser l’État à procéder à un blocage administratif de tout site terroriste, et ce sans intervention d’un juge.

De la notion sécuritaire à celle d’un Internet réellement libre, il y a un fossé. Et les Français semblent plutôt aller dans le sens du gouvernement, malgré la polémique que crée ce projet de loi auprès des spécialistes. En effet, en l’absence d’un juge, seul l’État pourra décider de ce qui est considéré comme un contenu « terroriste » et en ordonner le blocage aux fournisseurs d’accès. Rappelons également que le filtrage par DNS, vraisemblablement retenu comme solution technique, est particulièrement simple à contourner et ne risque donc pas de bloquer bien longtemps les véritables terroristes sur la Toile…

via Le Figaro

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

11 commentaires

  1. Chaque fois qu'un gouvernement est en passe de faire passer une loi qui va à l'encontre des intérêts du peuple, sort opportunément une batterie de sondages qui tend à faire croire que le peuple la réclame.
    Cette fois-ci ne fera donc pas exception.
    Et ils auraient tort de s'en priver puisque les benêts continuent à regarder le doigt.

  2. Un filtrage qui servir a bloquer les bobos il y aurai toujours moyen de contourner. Ils sont partie pour la guerre entre le gendarme et le voleur avec pas mal de perte d'argent pour l'état. Il faut qu'ils changent de méthode.

  3. Salut,
    57% des françois qui répondent au téléphone, c'est déjà peu, mais ça fait certainement loin de la majorité des utilisateurs.
    Il faudrait aussi leur expliquer que le filtrage, surtout sur les réseaux mobiles est bien actif, aucune connexion mobile n'est directe, les réseaux étant trop fragiles.
    Les aspects techniques des filtrages via dns ont bien été exposés dans l'article au niveau de leur faiblesse, n'importe qui peut les contouner presque, car le réseau dns mondial est très solide et chacun peut avoir un contrôle sur ses propres informations via le fichier hosts, sauf les réseaux mobiles encore où l'utilisateur moyen a beaucoup moins de contrôle, on ne sait même pas à quel cache on s'adresse et c'est difficile de le changer.
    Sur le fond,
    Est ce qu'un jour on arrivera à un filtrage adblock à l'envers avec tout bloqué sauf les pages de pubs, c'est une des évolutions possibles.
    Le pire, c'est que ça ne gênera peut-etre même pas à ceux qui sont sondés.
    La première urgence est de pourrir les opérateurs (je ne dis pas FAI volontairement, ça n'en est pas) pour que l'internet mobile soit l'internet, pas leur machin.

  4. salut
    (combien de fois je l'ai entendu...celle la) ![i]
    "ah..SI c'est POUR LUTTER contre le terrorisme, je veux bien donner, un peu, de ma liberté"[/i] !
    pff .....la propagande marche bien !
    ah, s'ils savaient ?
    MAIS, c'est toujours pour[i] "des nobles causes"[/i] --> qu'on tente de raboter nos libertés !
    c'est, seulement, une fois qu'on LA perdue, qu'on regrette SA VALEUR !
    mais il est TROP TARD pour faire [i]machine AR[/i] ! 8)

  5. Réagir sur le forum