Légaliser le Peer to Peer ?

17

Certains aiment citer les pays nordiques…

C’est le souhait d’un ministre en Norvège : Légaliser le Peer to Peer (1), selon lui, aurait comme conséquences de mieux contrôler « le comportement fou de majors ».
Ainsi Bard Vegar Solhjell, ministre de l’éducation nationale souhaite légaliser tous les partages de fichiers, cela permettrait à chacun d’accéder à la culture.

Le ministre d’ajouter : « L’industrie devrait rechercher un système permettant la rémunération des artistes et le confort des consommateurs. »
En France, le problème se pose à l’identique et l’idée de la licence globale, prônée par certains partis politiques, est catégoriquement rejetée par le pouvoir actuel, très proche des idées des majors.

Rappelons que la Norvège est non membre de l’Union Européenne malgré sa proximité. Alors demain aurons nous le droit de tout télécharger ?

(1) Le peer to peer n’est pas interdit en France, ce qui est interdit c’est l’échange de fichiers non autorisés (musiques, films etc…)

Source : Zataz.com

Partager

A propos de l'auteur

Je suis à Freenews depuis 2005. Je suis modérateur, rédacteur et membre du Conseil d’Administration de l’association.
Je bosse dans un service d’expertise technique d’Enedis à Tours.
Premières connexions Internet (en 33,6) en 1997 avec des factures monstrueuses !
Freenaute de la première heure, j’ai fais parti des forfaits 50H bas débit bien avant l’ADSL. Un vrai Freenaute historique…

17 commentaires

  1. Je trouve l'idée interessante mais il faudrait trouver un juste milieu car avec ce genre de système comment on finace les projet culturels (Film, musique, photos...)? Il ne faudrait pas que les gens confondant P2P et piratage ce qui est le cas ^^

  2. Yod4z a écrit :
    Je trouve l'idée interessante mais il faudrait trouver un juste milieu car avec ce genre de système comment on finace les projet culturels (Film, musique, photos...)?
    Parce que tu crois que les films Français sont financés par les entrées en salle ? On utilise déjà des systèmes similaires dans quasiment tous les domaines (TV publique, ciné, diffusion musicale), la France avait l'occasion historique d'ouvrir la voie il y a 2 ans, au lieu de cela elle a pris comme exemple la Corée du Nord et la Chine pour essayer d'imposer un système que George Orwell a très bien décrit dans 1984 (à lire absolument, à l'époque où je l'ai lu je trouvais cela totalement surréaliste, aujourd'hui on est allé plus loin dans certains domaines). J'ai plusieurs fois affirmé qu'une redevance de quelques euros sur les abonnement ADSL et 3G suffirait à financer intégralement le manque à gagner pour "la culture" Française, mais certains veulent jouer sur les 2 tableaux (car on finira par y arriver de gré ou de force) afin de récupérer un maximum d'argent avant la grande braderie qui a déjà commencé. D'un point de vue égoïste ça m'arrange car je consomme très peu de musique ou de ciné et que je serais perdant avec une licence globale, mais du point de vue des libertés individuelles, je n'ai pas le souvenir d'un tel recul dans l'histoire de France moderne... D'autres vont nous montrer la lumière et la France continuera à s'enfoncer dans l'obscurantisme... un peu plus encore.

  3. djcobrax a écrit :
    J'ai plusieurs fois affirmé qu'une redevance de quelques euros sur les abonnement ADSL et 3G suffirait à financer intégralement le manque à gagner pour "la culture" Française, mais certains veulent jouer sur les 2 tableaux (car on finira par y arriver de gré ou de force) afin de récupérer un maximum d'argent avant la grande braderie qui a déjà commencé.
    se pose après le problème de la redistribution : à qui et dans quelles proportions ? quid des "petits" ?

  4. Le gouvernement à trois solutions 1) Reste comme c'est actuellement : dire que le téléchargement c'est pas bien et culpabiliser les gens, lutter avec les moyens du bord contre des téléchargeurs (la grande majorité des internautes) 2) Passer a un système plus répressif, punir le peuple pour son vilain comportement. 3) Légaliser le téléchargement et trouver des solutions pour rémunérer les artistes. La solution 1 est difficilement viable à long terme, les multinationales pleure pour leur œuvre pillés et le peuple pleure quand un ados de 15ans se prend des amandes mirobolante pour avoir télécharger un mp3 alors que des millions d'autre n'ont rien. La solution 2 est la pire des solutions, car en plus d'être presque inapplicable, il faudrait instaurer un filtrage d'internet digne de la chine, cela remettrait en cause les droits de la vie privé et tout simplement les droits de la libertés d'expression, (la direction qui est actuellement prise) La solution 3 est la meilleur, malheureusement les mentalités ne sont pas vraiment prête pour cela, cela fait de nombreuse années que le peuple subie une propagande où "le téléchargement tue les artistes", même si cet argument pause polémique dans les fait, le mal est déjà fait.

  5. Je crois que tout est dit dans le titre: "Légaliser le peer to peer"... Pourquoi légaliser quelque chose de légal? Exemple, légalise t'on l'automobile alors qu'elle est susceptible de transporter des stupéfiants? Le peer to peer n'est qu'un moyen de transport (écolo certes :D ), tout dépend de ce que l'on en fait. Après tout, ce n'est qu'une question de lobbying.... :twisted:

  6. Réagir sur le forum