L’accès Internet facturé selon le débit ?

75

Ou comment tuer le succès de l’ADSL en France.

Le projet de loi sur la fracture numérique, examiné et voté lundi dernier à l’Assemblée nationale, intègre un amendement demandant un rapport sur la possibilité de facturer les accès à Internet… en fonction du débit réel de la ligne.

« Cet amendement vise à ouvrir le débat sur la possibilité de facturation de l’accès à Internet en fonction du débit dont bénéficie réellement un abonné », indique le résumé du texte. Proposée par le groupe socialiste, cette mesure viendrait remettre totalement en cause l’idée de tarif unique (popularisée dans notre pays par Free principalement).

Il est notamment proposé au régulateur des télécoms (l’Arcep) de mettre en place un nouveau système de tarification pour la location de la ligne par France Telecom au fournisseur d’accès. En lieu et place du tarif de gros actuel (9 euros par mois et par ligne ADSL), il serait proposé un système évolutif à 88 centimes d’euros par Mbps. Un rapide calcul nous indique que ce système reviendrait plus cher pour les accès Internet à partir de 11 Mbps (ce qui n’est pas un débit exceptionnel) et pourrait coûter jusqu’à 21 euros par mois et par abonné pour les meilleures lignes (24 Mbps environ) ! Pour éviter cet écueil il est question de mettre en place un prix plafond, mais qui serait tout de même plus élevé que les 9 euros actuels…

Rien n’est précisé sur la manière dont le débit serait évalué. Rappelons qu’un débit réel de ligne ADSL reste variable selon de multiples critères. Peut-on imaginer un abonnement dont le coût varierait chaque mois en fonction des aléas de la ligne ?

Edouard Barreiro, d’UFC-Que Choisir, ne mâche pas ses mots sur la proposition socialiste : « Le fait de tarifer au débit est un scandale. Cela revient à créer un Internet à deux vitesses : un prix élevé pour avoir beaucoup de débit dans les villes et un prix plus bas dans les zones blanches où les internautes devront se contenter d’un faible débit car les opérateurs n’auront pas à investir dans ces zones. En France, Internet a décollé grâce à ces forfaits tout en un ». On attend désormais les réactions officielles des fournisseurs d’accès, qu’on imagine tout aussi croustillantes 😉

Source : Les Echos

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

75 commentaires

  1. bonjour, Je pense que c'est normal et logique pourquoi un internaute en non dégroupé avec un débit de m...e et sans les chaines de télé doit-il payer autant que celui qui a un débit de feu et en plus les centaines de chaines de télé ? !!! Quand vous prenez le train en 2ème ou en 1ère classe vous ne payez pas le même prix et pour tout c'est ainsi, vous ne payez pas une ferrari au prix d'une clio non ? alors ce ne serait que justice ./

  2. Parker_ a écrit :
    en moyenne en france le débit des lignes est de 5 mégas. donc Free serait plutôt gagnant dans l'histoire. a+
    Gagnant en quoi ? Franchement, je ne vois personne qui serait gagnant dans l'histoire... Ca signifie quand même deux choses : - les zones blanches seront condamnées à le rester car elles ne rapporteront plus suffisamment pour y investir = recul du déploiement du haut débit en France - les abonnés disposant d'un bon débit devront payer plus cher que 30 euros par mois = au lieu d'encourager le haut débit on le punit ! Et je ne sais même pas ce qu'il adviendrait des non-dégroupés avec ça. Déjà qu'ils reviennent cher, si en plus il faut passer leurs abonnements de 30 euros mensuels à 15, je sens que tous les FAI vont stopper la commercialisation de forfaits non-dégroupés, ça sera plus simple.
    violette a écrit :
    bonjour, Je pense que c'est normal et logique pourquoi un internaute en non dégroupé avec un débit de m...e et sans les chaines de télé doit-il payer autant que celui qui a un débit de feu et en plus les centaines de chaines de télé ? !!! Quand vous prenez le train en 2ème ou en 1ère classe vous ne payez pas le même prix et pour tout c'est ainsi, vous ne payez pas une ferrari au prix d'une clio non ? alors ce ne serait que justice ./
    Parce que l'abonné en non-dégroupé coûte plus cher que l'abonné dégroupé, voilà pourquoi. La plupart du temps il n'est même pas rentable...

  3. franchement ras le bol que sous des soi disant "amelioration de service" on arrive a payer plus cher internet ça fait plusieurs mois que j'envoie des recommandes a orange pour ameliorer les services que j'ai...coupure, impossibilite de lire des videos en heure de pointe, j'en passe et des meilleurs et ça en payant plein pot...quel est le cretin qui va croire que parce qu'on dispose du minimum on va payer moins? Croyez vous que les fai vont accepter? Quand est ce que les ricains vont venir chez nous installer leurs services internet (libre concurrence ou non?) en faisant comme chez eux...un appel local = gratuit donc internet serait gratuit aussi comme il l'est chez eux ça renverrait tous ces FAI au chomage...nos technologies sont en retard...tout le monde se fout de nous....tout est fait pour nous faire payer plus en ayant moins...jusqu'ou ça va aller?Les services Internet gratuit etrangers sont les bienvenus...Virez moi ces free, orange et consors...trop de foutage de gueule allez hop a la benne !!!

  4. deepanger, notre haut débit est bien meilleur que celui dont les USA peuvent disposer. Tant en termes de débits moyens que de services proposés gratuitement et de rapport qualité-prix. Ne t'y trompe pas, ce sont eux qui sont en retard, nous on fait plutôt office de modèle !

  5. C'est l'inverse qui devrait être fait si l'on voulait faire payer proportionnellement au cout. Une ligne à faible débit, signifie une ligne longue, voire très longue ... et donc plus chère à construire et à entretenir. En toute logique elle devrait être louée plus cher et donc l'abonnement internet devrait être plus cher. La proposition socialiste est tout sauf une bonne idée. Restons en au prix unique et voyons s'il ne pourrait pas baisser encore un peu.

  6. Et si on payait les députés socialistes selon le débit réel de leur cerveau ? ils ne gagneraient pas beaucoup... On commence à en avoir marre que les politiciens de droite et de gauche passent leurs temps à inventer des lois poiur tondre les internautes... vivement les prochaines élections pour qu'on puisse leur faire comprendre notre ras-le-bol à tous ces parasites

  7. salut a tous , eh bien , le "formatage" de vos esprits a encore de beaux jours devant lui ! pourquoi les non-degroupés reviennent plus cheres? peut-etre parce que a location orange est trop chere c'est tout : l'evidence voudrait que l'on paye ces services selon le "package" ,matériellement rien ne l'en empeche et si les FAI veulent plus de "sous" ben ils n'auront qu'a investir dans les zones blanches pour que tous aient le maximum de debits , sinon ils ne feront rien comme c'est le cas

  8. roland17 a écrit :
    Pourquoi les non-degroupés reviennent plus cheres? peut-etre parce que a location orange est trop chere c'est tout.
    Oui, tu réponds très bien à ta question. ;) Un non-dégroupé en Only est beaucoup moins rentable (s'il est rentable) qu'un abonné en dégroupage partiel. As t'on avis pourquoi SFR, Bouygues, ... font payer 34,90€/mois le forfait aux non-dégroupés et 29,90€ aux dégroupés ? C'est parce qu'ils n'aiment pas les non-dégroupés ?:rolleyes:

  9. Gerard26 a écrit :
    C'est l'inverse qui devrait être fait si l'on voulait faire payer proportionnellement au cout. Une ligne à faible débit, signifie une ligne longue, voire très longue ... et donc plus chère à construire et à entretenir. En toute logique elle devrait être louée plus cher et donc l'abonnement internet devrait être plus cher. La proposition socialiste est tout sauf une bonne idée. Restons en au prix unique et voyons s'il ne pourrait pas baisser encore un peu.
    EXACTEMENT

  10. Réagir sur le forum