La subvention, “un système pourri jusqu’à la moelle” pour l’UFC-Que Choisir

0

SFR est certain de passer un beau Noël cette année : dans l’affaire qui l’oppose à Free sur les subventions de terminaux, le verdict a été repoussé, après les fêtes de fin d’année

Ce report de la décision permettra à SFR de mettre en avant ses offres subventionnées à Noël, avec des prévisions ambitieuses : « on pourrait atteindre un million de ventes », affirme Frank Cadoret, directeur général de SFR, dans les colonnes de Libération.

Un opérateur confie à Libération que le juge « a refusé d’être instrumentalisé à l’occasion des fêtes » et a préféré reporter le jugement plutôt que de risquer d’interférer avec les plans des opérateurs pour les fêtes de fin d’année, période traditionnellement très vendeuse. « Le dossier n’avait sans doute pas un tel caractère d’urgence », préfère expliquer Frank Cadoret.

Mais si ce véritable cadeau fait aux opérateurs historiques peut faire grincer des dents, les subventions de mobiles pourraient bien passer leur dernier Noël sous leur forme actuelle si le verdict conclut finalement, comme l’affirme Free, que derrière certaines de ses subventions se cachent des « crédits à la consommation déguisés ». Rarement avantageux pour le consommateur calculette en main, les forfaits intégrant un terminal subventionné sont régulièrement dénoncés par les associations de consommateurs. « La subvention est une vraie plaie, c’est un système pourri jusqu’à la moelle », affirme Edouard Barreiro, expert TIC de l’UFC-Que Choisir. « C’est comme les prises de coke. Les opérateurs ne peuvent plus les arrêter. Voyez comme ils sont pieds et poings liés aujourd’hui avec Apple ! »

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.