La Fédération française des télécoms change de tête

6

La Fédération française des télécoms a élu son nouveau président et son conseil d’administration pour les deux années à venir. Pierre Louette, secrétaire général de France Télécom-Orange, prend ainsi la tête de l’organisation.

Il succède à Frank Esser, PDG de SFR, qui présidait depuis la création de la fédération, en 2007. Au poste de vice-président, la fédération a élu Geoffroy Roux de Bézieux, PDG d’Omea Telecom (Virgin Mobile, Tele2 Mobile…). Le conseil d’administration accueille enfin deux nouveaux acteurs : La Poste Mobile et NRJ Mobile.

- Président : Pierre Louette, Directeur Général Adjoint, Secrétaire Général du Groupe France Télécom- Orange

- Vice-président : Geoffroy Roux de Bézieux, Président Directeur Général (Omea Telecom)

- Secrétaire : Emmanuel Tricaud, Directeur des Affaires Réglementaires et du Développement (Colt France)

- Trésorier : Michaël Trabbia, Directeur des Affaires Publiques (France Télécom-Orange)

Administrateurs :

- Jérome Birba, Directeur Exécutif (NRJ Mobile)

- Michel Calmejane, Directeur Général (Colt France)

- Didier Casas, Secrétaire Général (Bouygues Telecom)

- Frank Esser, Président Directeur Général (SFR)

- Alice Holzman, Directrice du Marketing Grand Public Orange France (France Télécom-Orange)

- Richard Lalande, Président de l’AFORST (SFR)

- Philippe Logak, Secrétaire Général (SFR)

- Richard Viel, Directeur Général Délégué (Bouygues Telecom)

- Marc Zemmour, Président Directeur Général (La Poste Mobile)

Rappelons que la FFT regroupe un certain nombre d’opérateurs du monde du fixe et du mobile : Orange, SFR, Bouygues Télécom, Virgin Mobile, NRJ Mobile, La Poste Mobile, etc. Le groupe Iliad (Free, Free Mobile) n’en fait pas partie : le trublion a claqué la porte de l’organisation en 2008, puis une nouvelle fois début 2011 suite à la fusion regroupant la FFT et l’AFOM (ex-Association française des opérateurs mobiles).

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

6 commentaires

  1. Personnellement, je ne comprend toujours pas pourquoi l'autorité de la concurrence ne c'est pas intéressée aux raisons qui ont conduit Iliade à claquer la porte!
    :-X

  2. L'éternelle théorie du complot est un peu simpliste. Mais ça fait très plaisir à Free qui adore se victimiser et en joue énormément. Un peu trop je trouve, la ficelle pourrait se transformer en élastique avec effet boomerang.
    Tout le monde sait pourquoi Free a claqué la porte de la Fédé.

  3. Moi je sais pourquoi, on voulait faire payer les consommateurs de bande passante, free ayant claqué la porte, ils ont été obligé fait machine arrière.
    Un peu de lecture pour se rappeler:
    http://www.pcinpact.com/news/65183-internet-illimite-plafond-debits-ftt.htm
    http://www.pcinpact.com/news/65169-segmentation-offres-internet-fixe-illimite-danger.htm

  4. Réagir sur le forum