La Carte musique jeunes est lancée

4

Comme prévu, la Carte musique jeunes est disponible dès aujourd’hui. Pour son lancement, ce sont 14 plateformes partenaires qui ont répondu à l’appel.

Il est désormais possible, pour les 12-25 ans, d’acquérir des cartes d’une valeur faciale de 5, 10 ou 25 € qui leur donneront droit, à l’utilisation, au double de leur somme en achat de musique (soit jusqu’à 50 euros). La répartition des montants peut s’effectuer entre plusieurs plateformes selon la volonté de l’internaute ; mais le montant total ne doit pas dépasser 25 € par personne et par an.

Longtemps repoussée, la carte musique jeunes est l’objet de nombreuses critiques. De nombreux observateurs et élus considèrent qu’il s’agit là d’un véritable cadeau du gouvernement aux plateformes de musique en ligne, avec un coût de près de 25 millions d’euros par an pour l’État. D’autres en ont profité pour faire la promotion de la musique libre et 100% gratuite…

14 plateformes en ligne, aux genres variés (labels indépendants, fichiers non-compressés ou en 5.1, offres en streaming…) ont répondu à l’appel du gouvernement pour ce lancement :

- Amazon MP3

- CD1D

- Deezer

- Disquaire-online

- e-compil

- Fnac

- iTunes

- MusicMe

- My Clubbing Store

- MySurround

- Orange

- Qobuz

- Starzik

- Virgin

Certaines plateformes comme Qobuz ont d’ailleurs décidé de faire un effort commercial supplémentaire pour rendre l’offre plus intéressante ; dans ce cas, la carte permettra d’acheter, non pas deux fois, mais six fois son prix en musique !

Pour bénéficier de la carte musique jeunes, il suffit de se rendre sur le site mis en place à cette occasion : Carte-musique.gouv.fr.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

4 commentaires

  1. Les liens vers le site sont interdits par les conditions générales, à moins d'avoir une autorisation... En même temps, vue la supercherie, ça ne mérite pas un lien... !

  2. Que racolage en écrivant "2x plus de musique". - 25 € par personne et par an, ça représente combien de titres ? - et quel cadeau du Gouvernement ! Ce sont les parents avec leurs impôts qui paieront au final. Je n'ai pas envie de participer à l'argent de poche des enfants de mes voisins ;-) - les vrais bénéficiaires sont les majors de la musique qui engrange les bénéfices et ne réduisent pas le prix acquisition d'un morceau musical (avec DRM ?)

  3. Si cette offre peut, au moins, faire comprendre au 12-25 ans que rien n'est gratuit dans la vie ce sera déjà ça de bien. Concrètement je ne suis pas sûr que cette mesure fera sensiblement baisser les téléchargements illégaux.

  4. C'est exactement les mêmes réflexions qui ont accompagné le lancement de la carte Imagin'r de la RATP, qui vise le même public. Affligeante est la mauvaise foi.

  5. Réagir sur le forum