Grand emprunt : Sarkozy annonce 4,5 Md€ pour le numérique

3

Le président de la République a révélé ce matin, au cours d’une conférence de presse, les usages et sommes définis pour le grand emprunt national. Cinq priorités ont été dégagées, l’économie numérique en faisant partie.

Nicolas Sarkozy a donc annoncé débloquer 4,5 milliards d’euros pour le numérique, se conformant ainsi – à peu de choses près – aux recommandations du rapport Juppé-Rocard (qui préconisait quand à lui 4 milliards).

Cette assiette sera divisée en deux parts : une petite partie (approximativement 750 millions d’euros) sera consacrée à la numérisation du patrimoine, un sujet abordé à de nombreuses reprises, notamment par le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand. Nous en avions d’ailleurs parlé dans notre dernière revue de presse. Cette numérisation devrait passer par un « grand partenariat public-privé », d’après le président. Peut-être avec Google ?

La plus grosse partie du montant devrait cependant revenir au déploiement du haut/très haut débit sur le territoire. L’Etat reconnaît l’incapacité des entreprises privées à financer seules la couverture des zones blanches en haut débit ou en très haut débit. Il sera dévoilé un plan d’action à ce sujet dans les jours à venir, même si en ce qui concerne le déploiement de la fibre, les dernières nouvelles semblent augurer de mesures très en faveur de France Telecom

Notons que pour les usages du grand emprunt, le numérique est la 5ème et dernière priorité du gouvernement, en termes de montant alloué :

- 11 Md€ : pour l’enseignement supérieur

- 8 Md€ : pour la recherche

- 6,5 Md€ : pour l’industrie et les entreprises (transport en particulier)

- 5 Md€ : pour le développement durable

- 4,5 Md€ : pour l’économie numérique.

Source : Clubic

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

3 commentaires

  1. Il faudrait d'abord connaître les modalités avant de critiquer. Une parole en l'air il y a quelques semaines ne veut pas dire (surtout au vu des montants en jeu) que tout est déjà écrit. Le contexte sera rédigé certainement en partenariat avec l'ARCEP qui veillera sur la concurrence. Aujourd'hui, on retiendra surtout que 4,5 M€ sont alloués pour le numérique, c'est tout. La méthode d'attribution/répartition, contexte, à qui, comment, délais, etc sera vu plus tard.

  2. eudilien a écrit :
    Il faudrait d'abord connaître les modalités avant de critiquer. Une parole en l'air il y a quelques semaines ne veut pas dire (surtout au vu des montants en jeu) que tout est déjà écrit. Le contexte sera rédigé certainement en partenariat avec l'ARCEP qui veillera sur la concurrence. Aujourd'hui, on retiendra surtout que 4,5 M€ sont alloués pour le numérique, c'est tout. La méthode d'attribution/répartition, contexte, à qui, comment, délais, etc sera vu plus tard.
    oh, comme j'aimerais que tu ai raison..

  3. Réagir sur le forum