Google et la Chine : stop ou encore ?

0

Les aventures d’Eric et Li au pays de la censure

Le coup d’éclat de Google à l’encontre de la Chine en janvier dernier n’avait pas donné lieu à beaucoup de rebondissements jusqu’à maintenant, à tel point qu’on pouvait penser que le moteur de recherche préférait faire oublier toute cette histoire. Eric Schmidt, qui en est le PDG, vient finalement nous convaincre du contraire.

Interrogé à ce sujet lors d’une conférence de presse mercredi, il a sobrement déclaré : « quelque chose va se passer bientôt », sans toutefois vouloir s’avancer sur une échéance. Ses propos laissaient alors entrevoir le début d’une conciliation entre le géant américain et les officiels chinois : « Google discute directement avec le gouvernement chinois et les pourparlers ne sont pas liés au gouvernement américain », avait-il précisé.

Les propos tenus vendredi par Li Yizhong, ministre de l’Industrie et des Technologies de l’information, ne laissent cependant pas entrevoir une grande entente entre le gouvernement et la firme américaine. « S’il viole les lois chinoises, ce sera inamical et irresponsable et [Google] sera vraiment responsable des conséquences », a-t-il menacé, avant d’ajouter : « s’il décide de partir, le marché de l’internet en Chine va continuer de se développer rapidement et l’impact ne sera pas trop grand ». Rappelons que le leader de la recherche sur Internet en Chine n’est pas Google mais Baidu.

Finalement, au milieu de toutes ces déclarations, on ne sait plus tout à fait qui croire… ni où donner de la tête. Google mettra-t-il ses menaces à exécution ? La suite au prochain épisode…

Source : ITespresso, Google/AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

Les commentaires sont fermés.