Freemobile : Xavier Niel s’explique

14

Le trublion observé, câblé, fibré, bientôt mobilisé ?

L’hebdomadaire Le Nouvel Observateur a rencontré Xavier Niel, fondateur d’Iliad, actionnaire majoritaire et surtout trublion des télécoms ! Dans cet article, le journaliste revient sur ce qui a fait le succès de Free et surtout sur le dossier chaud du moment : Free et le mobile.

Un dossier qui, tout le monde le sait, a ses partisans, mais aussi ses détracteurs !

Extraits choisis

« Mon plaisir, c’est de travailler » dit Xavier Niel, mais le travail passe essentiellement par les mails. Répondre aux abonnés, écrire à ses troupes, même sur la plage, ou via le BlackBerry sur les pistes de ski, voilà le quotidien du fondateur de Free.

Lancé dans le monde internet en 1999, en favorisant la créativité (Free est le premier a avoir proposé une « box »), l’accessibilité (29,99 € par mois, enfin, pas à l’époque…), c’est le seul à avoir réussi face aux deux ogres des télécoms que sont France Télécom et Vivendi (SFR-Neuf).

Free et le mobile est son nouveau défi. Cela fait trois ans qu’il fait le forcing auprès des administrations. Soutenu par les associations de consommateurs, Bercy, l’ARCEP, le Conseil de la Concurrence, l’Europe, il a fallu que SFR, Orange et Bouygues mettent des bâtons dans les roues.

Ce n’est que le 12 janvier dernier que l’Elysée donnait son feu vert à un nouvel entrant « taillé sur mesure pour les besoins de Free« , peut-on lire dans l’article. Capacité limitée (mais suffisante) à 10 millions d’abonnés, licence de 200 millions d’euros alors que les prix précédents avoisinaient les 600 millions… Dernier argument, tous les fournisseurs actuels se dirigent vers des offres convergentes. Ne pas avoir de licence mobile serait un moyen de se faire éliminer du marché.

La créativité de Free a permis de séduire des millions abonnés dans l’ADSL sans faire de pub, nul doute que l’on devrait avoir des surprises dans le milieu du mobile. Xavier Niel avoue puiser son inspiration en écoutant les conversations dans les rayons de la Fnac, en discutant nuits & jours (et week-end) avec des abonnés. Le réseau d’association gravitant autour de Free est également très important aux yeux de Free. La plus connue, avec des membres dans une dizaine de ville, est Freenews.

L’article se termine avec une question : est-ce que Free pourra garder, avec ces projets (fibre, mobile), le statut d’iconoclaste des nouvelles technologies ou bien va-t-il ressembler à ces grands groupes qui donnent des cauchemars à son fondateur ?

Article à lire dans le Nouvel Observateur du 29 janvier et sur le site Internet du Nouvel Obs

Partager

A propos de l'auteur

Bougnat pure souche, connecté en réseau salers. Ne risque pas d’avoir la fibre optique (« nom di diou »).

14 commentaires

  1. Bonjour, Mr Niel fait de l'auto satisfaction devant les journalistes ! Certes la téléphonie mobile "Free" doit y être présent , discuter avec les gens de la FNAC ce n'est pas le peuple ...il devrait aussi s'occuper de ses clients! et surtout souffler dans les bronches de sa "Hotline " déplorable tant par téléphones que par Courriels!! Ce service casse complétement l'image de Free, ils sont d'une incompétence notoire !! Arrêter de contourner la loi et de nous prendre pour des "C..s" car facturer cette "Hotline" c' est du ...!! Organiser un vrai service régional d'installation et de dépannage des "Freebox", voilà qui serait bien, et répondrait aux voeux de la majorité des abonnés !! Formons ce voeux pour 2009 !!

  2. SOLO a écrit :
    Organiser un vrai service régional d'installation et de dépannage des "Freebox", voilà qui serait bien, et répondrait aux voeux de la majorité des abonnés !! Formons ce voeux pour 2009 !!
    C'est exactement ce que Free est en train de faire avec le service de proximité qui est très efficace contrairement à la hotline qui a tendance à prendre les clients pour des demeurés (j'ai testé les deux et la différence est flagrante). Pour le mobile, je souhaite bonne chance à Free, mais le délai pour mettre une offre en place (2 ans et plus) risque de réduire pas mal l'attractivité de l'offre de Free. La concurrence pourra passer à des forfaits tout compris abordables assez rapidement, en tous cas, dès que Free se fera menaçant (les marges dégagées actuellement étant largement suffisantes pour supporter la période de transition). Enfin en ce qui concerne les discussions avec les abonnés, si réellement Xavier Niel passe beaucoup de temps avec eux, je serais ravi de participer à ces discussions un jour, depuis le temps que ma femme me demande de lui lâcher les baskets avec Free et mes idées à la noix, elle serait sans doute rassurée de savoir que Xavier Niel n'a pas besoin de moi :lol:

  3. SOLO a écrit :
    Bonjour, Mr Niel fait de l'auto satisfaction devant les journalistes ! Certes la téléphonie mobile "Free" doit y être présent , discuter avec les gens de la FNAC ce n'est pas le peuple ...il devrait aussi s'occuper de ses clients! et surtout souffler dans les bronches de sa "Hotline " déplorable tant par téléphones que par Courriels!! Ce service casse complétement l'image de Free, ils sont d'une incompétence notoire !! Arrêter de contourner la loi et de nous prendre pour des "C..s" car facturer cette "Hotline" c' est du ...!! Organiser un vrai service régional d'installation et de dépannage des "Freebox", voilà qui serait bien, et répondrait aux voeux de la majorité des abonnés !! Formons ce voeux pour 2009 !!
    Pour la facturation: OK maintenant pour la qualité de la hotline, même si il reste des soucis, je trouve que l'amélioration est flagrante !! Plutôt que de critiquer ainsi il vaut mieux montrer des faits ... car ce sont sinon de jolies paroles faciles mais pas crédibles.

  4. Répondre aux abonnés[/b]
    en discutant nuits & jours (et week-end)[/b] avec des abonnés.
    Nous aimerions nous aussi connaître le (les) numéro(s) de téléphoone et adresse Email de M. Niel et ainsi contribuer de façon positive à son inspiration

  5. Il est clair que niveau hotline les idées sont bonnes (chat, assistance de proximitée, etc) Mais mal appliqué ça s'avère être plus pétard mouillée qu'autre chose. J'avoue ne pas avoir testé l'assistance de proxi... mais le chat !!! J'ai beaucoup de connaissance télécom/réseau et heureusement un pote qui bosse chez free mdr ! Parce qu'un problème simple et expliqué simplement (même ma copine bonne qu'en facebook a compris!) n'a pas pu être résolu par la hotline et le chat ! Je ne proposerai pas de solution ici (mon travail m'en empeche :D) mais Mr Niel venez à la FNAC de Nantes je vous inviterais à boire un verre :D ps: je ne travail pas au dit magasin d'informatique/livre/et autre bordel electronique mais j'aime y flanner :D

  6. salut SUR QUELS CRITÈRES se basera le Gouv. pour attribuer sa 4ème Licence ? (car "à seulement" 200 M. d'Euros (échelonement) "ce N'EST pas trop cher" ! ) :/

  7. Je crois que la selection se fera sur les chaussures ! T'as des baskets tu rentre pas ! ... comme dit dans l'article l'appel à canditature est taillé pour free.... :D Sinon

    djcobrax a écrit :
    Pour le mobile, je souhaite bonne chance à Free, mais le délai pour mettre une offre en place (2 ans et plus) risque de réduire pas mal l'attractivité de l'offre de Free.
    Il reste beaucoup à faire notamment au niveau convergence ! Free peut encore arriver dans les temps ! (Le concept de MIH (Media independant handover) IEEE 802.21 n'est pas tout à fait à maturation ;) )

  8. Le problème de free c'est surtout combien de temps cette entreprise pourra se suffire de n'être présente qu'en France. Au niveau international, c'est encore un nain alors qu'elle a la potentialité de devenir un géant.

  9. Réagir sur le forum