De la SVOD à 10 euros par mois à l’automne

5

Contre le piratage, y’a quand même mieux qu’Hadopi

La SVOD, ou vidéo à la demande par abonnement, pourrait se frayer un chemin jusqu’en France avant la fin de l’année. Plusieurs acteurs du secteur préparent actuellement leurs offres illimitées, aux alentours de 10 euros par mois, sur le modèle de l’américain Netflix…

Le succès de Netflix outre-Atlantique, et la perspective de son arrivée en Europe, inspire les acteurs de la VOD française. Ainsi, les fondateurs d’Allociné, Patrick Holzman et Jean-David Blanc, ne cachent pas leur ambition de créer leur propre « Netflix à la française » ; la rumeur veut que les deux investisseurs s’emparent du service Free Home Video, actuellement à la recherche d’un repreneur. Patrick Holzman portant également la casquette de directeur audiovisuel au sein du groupe Iliad, nul doute que cela constituerait un atout de taille pour la VOD sur Freebox

Selon Les Échos, le groupe Canal+ serait également en passe de lancer son propre service de VOD illimité. Le journal indique que Canal pourrait lancer son offre « à l’automne », s’appuyant sur un important catalogue de titres hérité de son expérience avec Canalplay, pour « un prix qui tournera autour de 10 euros par mois »

Si l’idée est alléchante pour les plus gros consommateurs de vidéos, elle ne devrait pas permettre, en raison des lois françaises sur la chronologie des médias, de bénéficier des dernières nouveautés comme c’est le cas aux USA, empêchant l’inclusion d’un film dans une offre par abonnement… dans les trente-six mois suivant sa sortie en salles, soit trois ans d’attente !

Un handicap sévère pour la SVOD hexagonale ? Pas tant que ça, si l’on en croit Jean-David Blanc : « l’important dans les offres par abonnement, c’est l’exhaustivité de l’offre, sa diversité et l’accessibilité du service, pas la nouveauté qui en revanche fait le marché du DVD ou de la vidéo à l’acte », explique-t-il.

De fait, en termes d’accessibilité du service, le journal croit savoir que le futur service de l’investisseur pourrait être accessible directement sur « toute la gamme des appareils connectés » : box ADSL, téléviseurs connectés, ordinateurs, tablettes et téléphones, consoles de jeux… etc.

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction] Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

5 commentaires

  1. Il est clair que la taille du catalogue est important... mais bon si c'est pour revoir les films archi vu à la télé car il faut attendre 3 ans ....ça risque pas de marcher super fort....

  2. Dès que c'est gratuit les gens adhère...
    TF1 est une chaine gratuite qui fait régulièrement des cartons d'audience. Si elle était payante, pas sûr qu'autant de monde serait abonné...
    Il pourrait y avoir une formule payante/premium et une formule gratuite/avec pub pour la VoD....
    Moi je me connais je craquerai sans doute et je prendrais en payant...je suis bien abonné Canal+...

  3. 10 euros pour mois, si le choix de film / série suis derrière, je prends. Mais si c'est pour avoir un choix avec seulement quelque films correct, sans moi.

  4. Réagir sur le forum