Bakchich va fermer ses portes

2

« La lecture de Bakchich est rafraîchissante » – Xavier Niel

Le site d’information en ligne Bakchich, fondé en 2006, miné par d’importantes difficultés financières, devrait déposer le bilan.

En 2008, le site, déjà à la recherche de fonds, était parvenu à lever 500 000 euros après de plusieurs investisseurs, dont Xavier Niel, fondateur de Free. Toujours endetté, le site fera une incursion sur le marché de la presse papier en 2009 avec l’hebdomadaire Bakchich Hebdo.

Fin 2009, Nicolas Beau, directeur de la rédaction, avait déjà envisagé de déposer le bilan, mais une nouvelle levée de fonds, notamment auprès de ses lecteurs, avait permis de sauver le site in extremis.

Aujourd’hui, le site annonce dans un article l’arrêt de la publication de son hebdomadaire (celui de vendredi sera le dernier), et annonce qu’il fermera ses portes fin janvier. Les sites web seront cependant maintenus en activité aussi longtemps que possible, mais Nicolas Beau ne se fait guère d’illusions : la société n’ayant plus de quoi survivre, « en déposant le bilan, la situation est plus claire », indique-t-il à l’AFP.

Un tribunal de commerce devrait alors prononcer la liquidation de Bakchich d’ici la fin du mois. « Jusqu’à la fin du mois nous continuerons de publier des infos sur le site. D’ici là, peut-être que des investisseurs extérieurs se manifesteront pour reprendre le titre et apurer le passif », espère toujours Xavier Monnier, membre fondateur du site…

Sources : Bakchich, AFP

Partager

A propos de l'auteur

[Responsable de la rédaction]
Sévit également sur Café Gaming et Point de vue social.

2 commentaires

  1. pupop a écrit :
    Le fait que le site est été condamné à payer 40000 euros d'amende à David Douillet n'a pas du arranger les choses..
    C'est le risque couru par ce genre de site qui ne peut survivre qu'en faisant de la surenchère médiatique. A vouloir diffuser avant tout le monde on néglige de vérifier les sources et.......... En plus il y a de la concurrence sur le marché et, heureusement, pas "d'affaire" tous les jours.

  2. Réagir sur le forum